Interview de Yann, fondateur du Festival Re-Play

Yann, fondateur du festival Re-Play à Nice

Pour sa seconde édition, le festival Re-Play de Nice prévoit pas mal de nouveautés… chose étonnante dans le monde du retrogaming ! Après une première édition réussie en 2012, l’équipe d’organisation repique en mai 2013 pour accueillir à nouveau passionnés et amateurs de jeux vidéo d’antan…

Comme on en fait partie chez Retro-Games, on a cherché en savoir plus, et c’est Yann, le papa du festival Re-Play, qui nous fait l’honneur de répondre à nos questions !

Salut Yann ! Peux-tu nous faire une présentation de ta vie de Gamer ?

Hello Retro-Games.fr ! Je fus un grand gamer durant mon adolescence, mais désormais je n’ai guère de temps pour jouer. Entre mes enfants, mon travail et mes activités associatives (je suis dans 4 associations différentes) je ne trouve plus le temps pour jouer désormais. Toutefois, j’ai gardé quelques consoles à portée de main et 2 bornes d’arcade dans le salon que je lance lorsque quelques amis passent à la maison.

D’où vous est venue l’idée de ce festival dédié au Retro-Gaming ?

C’est une histoire un peu dingue, comme nous finalement! 😉

Affiche du festival retrogaming Re-Play 2013

Le lieu était insolite et tout à fait propice à la création et à la torture d’objets en tous genres. Nous avions conclu un accord avec le musée : un loyer très modéré en échange d’une activité grand public par trimestre.

Il se trouve que le premier trimestre nous n’avions rien de significatif à montrer car le lab commençait à peine à trouver ses marques. Les dirigeants connaissant ma collection, ils m’ont alors soufflé l’idée d’exposer ma collection d’ordinateurs/consoles/jeux vidéo dans l’une des galeries libres du musée. Ce fut ainsi que je pus sortir ma collection de ses cartons pour pouvoir la montrer et la partager avec les visiteurs du musée.

 

Bornes de jeux et consoles au festival Replay à Nice

De nombreuses consoles sont à disposition des visiteurs du Re-Play Festival

Un vernissage fut organisé et quelques jours plus tard je recevais un mail d’une personne qui était venue et avait fait un reporting de son passage au musée : Jérôme du site Le Jr’s ! Nous avons commencé à échanger quelques mails puis avons décidé de nous rencontrer de visu pour discuter de nos passions, moi le monde du Retrogaming et lui des bornes d’arcade.

Dès notre première rencontre, le feeling est passé. Au détour d’une conversation, j’ai soudain eu l’idée folle de dire « Et si nous faisions un petit salon du Retrogaming ? Chacun apporte ses compétences dans son domaine et on essaie de s’amuser entre potes et passionnés. ».

Six mois plus tard, nous ouvrions les portes d’un festival unique en son genre dans les Alpes Maritimes ! Ce fut plus de 550 visiteurs qui ont franchi les portes du musée pour une première édition !

Tout ceci a bien sur était possible grâce à l’aide d’autres collectionneurs du coin qui nous ont grandement aidé pour la préparation et le jour-j ! Je les en remercie.

Que pourrais-tu dire du festival Replay ? Quels sont ses avantages par rapport aux autres salons du genre ?

Notre succès doit tenir à quelques éléments :

  • Nous sommes là pour le fun. Pas de prise de tête, pas de choses compliquées à mettre en œuvre et surtout essayer de tout faire avec des bouts de ficelle mais avec la passion.
  • S’entourer de passionnés dans l’équipe.
  • Proposer des conférences qui nous font triper et je pense que c’est l’un des principales point de différenciation. Cette année nous avons un programme surchargé mais passionnant avec des intervenants de qualité qui vont nous parler de programmation Homebrew, de Cartmodding, de sauvegarde du patrimoine vidéoludique, de méthode pour booster sa console et autres. Nous avons tous hâte d’y être !
  • Essayer de faire intervenir un maximum de personnes locales (Espace Turing, Mediagen, des boutiques d’amis).
  • Intégrer d’autres associations passionnées comme l’espace Turing l’année dernière ou Sud Retro Electro et très probablement Kernel Panic l’année prochaine.
  • Mettre en place principalement des blockbusters sur les machines. Ce sont ceux qui me parlent personnellement et sans doute également à la plupart de nos visiteurs.
  • Avoir une diversité dans ce que nous proposons en mettant à disposition des consoles, ordinateurs, bornes, flippers, babyfoot. C’est une vraie galère à trouver pour certaines choses mais c’était aussi dû au fait que nous soyons un jeune festival. Nos amis de Flipsud croulent sous les flippers alors que nous galérons chaque année pour en trouver. 😉
  • Cette année nous ajoutons à nos différents concours une dimension Cosplay avec une exigence particulière : que soit expliqué l’esprit du Cosplay au grand public, ses règles, son origine. Nous voulons que l’ensemble des activités soient ouvertes à nos visiteurs (et à nous-mêmes par la même occasion).

Si vous partez pour une seconde édition, c’est que la première a bien marché… Quels retours avez-vous reçu ?

Nous n’avons eu que d’excellents retours ! C’était très surprenant. Les intervenants également étaient ravis. Les conférences étaient pleines, le public génial. Tout cela s’est déroulé dans un réel échange avec le public et dans un très bon esprit de partage. Bon nombre de visiteurs nous ont dit être ravis de ce retour en arrière ou également d’essayer de faire bouger Nice et sa région sur ce domaine. Ils nous ont demandé si une prochaine édition aurait lieu rapidement. C’était très encourageant suite à la masse de travail qu’il a fallu abattre pour organiser cette 1ere édition.

Visiteurs au festival Re-Play en 2012

Plus de 550 visiteurs sont venus tâter du pad en 2012 !

Cette seconde édition du festival Replay va-t-elle proposer des nouveautés ? Lesquelles ?

Comme dit précédemment, nous aurons plus de conférences, des VIP avec l’équipe des Noobs et de 360 minutes pour survivre, du Cosplay, des stands pros qui vont vendre du Retro, des goodies, des mangas, des meubles retro en carton. Nous aurons également le samedi en fin de journée un set de DJ et VJ entièrement en 8 bits ! Autant vous dire que ça va être dément de danser sur de la musique de jeux et voir des images mixées en temps réel. J’ai hâte, j’ai hâte, j’ai hâte !

Conférence retrogaming à Nice

Les conférences étaient déjà des points importants de l’édition 2012

L’association est-elle soutenue par les collectivités territoriales ou d’autres organismes ?

Pour l’heure nous n’avons pas encore fait appel aux collectivités pour obtenir des subventions. La ville de Nice nous prête des tables et des chaises. Nous avons trouvé un partenaire, Mediagen (Ps3gen, Wiigen, Pspgen, Androidgen, etc…), qui prend en charge la venue des peoples et une partie des lots. Nous avons également un gros coup de main de la part de Vintage Video Game qui va préparer l’ensemble de nos consoles et nous prêter du matériel en cas de besoin. Côté comm’ (flyers, stickers, affiches,…) nous finançons tout de notre poche.

Comment vois-tu l’avenir du salon si le succès est toujours au beau fixe ?

Si nous confirmons le succès de la 1ere année et que nous doublons voir triplons le nombre de visiteurs, il se peut que nous soyons obligés de songer à un autre lieu, pour des raisons de sécurité, pouvant accueillir les fans de Retro ! Pour l’heure, nous gardons la tête froide et attendons de voir comment tout cela va se dérouler en mai.

Si mai est prometteur, nous envisagerons également de faire venir l’année prochaine le Joueur du Grenier ou Marcus que nous avons rencontré dernièrement. Le festival est encore jeune pour attirer de grosses têtes d’affiche et c’est tout à fait compréhensible.

Et plus largement, ton avis sur la ferveur des gamers envers le retrogaming et son avenir ?

Je suis assez surpris du succès que rencontre le retrogaming ces dernières années. En même temps, ça reste tout à fait logique. Les « jeunes » adultes qui ont entre 30 et 40 ans ont connu ces consoles et souhaitent donc retrouver les sensations qu’ils ont pu connaître avec leurs amis ou seuls devant des jeux devenus mythiques. C’est une discussion que nous partageons régulièrement sur un forum que je fréquente régulièrement (Gamopat) : est-ce que cela va durer ? J’ai tendance à croire que c’est un effet de mode et que dans quelques années nous serons bien moins nombreux. D’autres ont tendance à penser que le fait que nous allons vers du tout dématérialisé risque justement de renforcer cet engouement pour les vieilles consoles. L’avenir nous le dira. En attendant…amusons-nous !

Un dernier mot pour attiser la curiosité des lecteurs de Retro-Games.fr et leur donner envie de venir vous voir les 4 et 5 Mai prochain ?

Pour l’instant le nom du DJ est encore secret car non confirmé mais si nous arrivons à l’avoir, ça va être ÉNORME !

Et très sincèrement, le seul intitulé des conférences me donne le tournis tant j’aimerais pouvoir assister à l’ensemble de celles-ci. J’espère que ce sera le cas pour vous ! 😉

Merci à Yann et à toute l’équipe du Re-Play festival d’avoir bien voulu répondre à nos questions. 

Ils vous donnent tous RDV les 4 et 5 Mai 2013 à Nice pour un week-end 100% retrogaming ! Plus de précisions sur le site du festival ou à contact@replay-festival.com.

Un petit vote pour cet article ?

NulMauvaisBofPas topMoyenCorrectPas malBonSuperExcellent (1 vote(s), moyenne: 10,00 sur 10)
Loading...

Auteur: Mathieu

Gamer depuis mon enfance, j'ai pu voir passer de nombreuses consoles et surtout, tellement de jeux ! Les heures que j'ai pu gâcher sur les manettes ne l'étaient finalement peut-être pas : elles ont permis de me créer des souvenirs, des sensations et une belle ludothèque de jeux considérés aujourd'hui comme rétro, mais qui gardent toujours une formidable qualité et offrent de géniales expériences que je vous propose de partager avec ce blog !

Partagez cet article !

Ce blog utilise CommentLuv et KeywordLuv. Non je plaisante.
Néanmoins, en bloggeurs passionnés et responsables, nous autorisons le Dofollow sur le champ Nom des commentaires.
Les commentaires postés devront être d'une longueur respectable, en bon Français, avec un contenu non optimisé et avec un nom-ancre présentant un prénom ou un nom de marque. Merci.

 

2 commentaires sur cet article

 
  1. Ca fait plaisir de voir de plus en plus d’initiatives associatives de ce genre en France, du genre ordi-retro, très local et en même temps très ouvert, le tout dans cette ambiance bon enfant qui fait la magie du retrogaming 🙂
    Merci pour cette interview et bon courage pour la prochaine fois. Pour ma part, Nice, c’est malheureusement loin

    Répondre
  2. Dommage ca manque de dessinateurs de manga, peut ette l’année prochaine?

    Répondre

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Lire les articles précédents :
Duck Tales Remastered sur PS3
Capcom réédite Duck Tales en HD sur Wii U, PSN et XBLA

Le célèbre jeu vidéo Duck Tales sur Nes, narrant les aventures de la bande à Picsou, va être réédité en...

Fermer