Interview : Florent Lecoanet, quintuple champion du monde Super Mario Kart

On n’arrêtera pas de le dire, les passions permettent de rassembler les gens et provoquer les jolies rencontres.

Ce fut le cas lors de la soirée Start to Play à Strasbourg, dont nous vous avions parlé dans un précédent article. Outre un nombre impressionnant de consoles rétro, était présent un gentil bonhomme, dont le nom est peu connu, mais qui mériterait de l’être : Florent Lecoanet.

Pour sa première sortie officielle en tant que membre de la team MeltDown que Florent Lecoanet s'est rendu à la soirée Start to Play ©M4tik

Pour sa première sortie officielle en tant que membre de la team MeltDown que Florent Lecoanet s’est rendu à la soirée Start to Play ©M4tik

Ce Rennais de 30 balais a rejoint des hommes comme Tony Estanguet, Philippe Quintais ou Jean-Claude Killy dans le club des sportifs français les plus titrés. Mais son sport, il le fait assis, une manette à la main : Florent est passionné par le jeu vidéo Super Mario Kart (Super Nes), probablement un des jeux de course les plus populaires, et dont il est devenu le maître incontesté grâce à ses 5 titres de champion du monde. Oui, madame, ni 3, ni 4, mais bien 5 championnats du monde dans sa poche… sur seulement 6 éditions. Chapeau.

Il se trouve que, bien loin de se montrer “au-dessus” du lot, le sieur Lecoanet est en plus un garçon abordable, agréable et tout aussi motivé lorsqu’il s’agit de parler de sa passion que d’y jouer dans une salle remplie de compétiteurs. Et ça chez Retro-Games.fr, ça n’a pas manqué de nous marquer, et c’est tout naturellement que l’envie d’interviewer ce grand champion discret nous est venue.

Interview : Florent Lecoanet, maître ès Super Mario Kart

Retro-Games.fr : Salut Florent ! Beaucoup connaissent aujourd’hui Neo, le quintuple champion du monde de Super Mario Kart. Mais peux-tu présenter Florent Lecoanet, la personne qui se cache derrière l’homme aux pouces d’or ?

Florent Lecoanet : Salut ! Eh bien voilà, j’ai 30 ans, et je suis Breton ! Je vis à Rennes depuis plusieurs années maintenant et je bosse au rectorat, où je suis en charge de l’organisation de certains examens et concours. Je suis passionné de sports, en particulier le tennis, et je suis un grand fan de Roger Federer. J’ai une copine depuis 6 ans, on projette d’acheter un appartement à Rennes bientôt. Sinon, je suis amateur de musique électronique (techno, minimale, deep house), de romans policiers, et question cinoche je suis un inconditionnel de l’univers de Christopher Nolan !

 

Hormis 2012, tu domines les championnats mondiaux de Super Mario Kart depuis leur création en 2009. Comment as-tu vécu le premier sacre ?

sami cetin et florent lecoanet championnats SMK

Le principal rival de Florent, Sami Cetin, est britannique.

C’était très fort, car c’était le tout premier championnat d’envergure mondiale, et il y avait beaucoup de pression sur mes épaules du fait que j’étais le champion d’Europe en titre, donc tout le monde m’attendait au tournant. Ma victoire a été d’autant plus belle  et intense émotionnellement qu’elle était presque devenue impossible à envisager après les deux premières épreuves, où j’avais été battu en finale par mon rival britannique Sami Çetin. Le fait d’avoir pu renverser la vapeur lors des deux derniers modes et de m’imposer sur le fil signifie beaucoup pour moi, et ça reste l’un des plus beaux moments de ma carrière concernant SMK. Après ce titre, il a fallu gérer le statut de champion du monde, ce qui est loin d’être évident, car tu deviens automatiquement l’homme à (a)battre lors des compétitions.

 

Les championnats se déroulent en France. Penses-tu que ce soit un avantage pour toi ? Combien de nationalités étaient présentes à l’édition 2014 ?

Je ne pense pas que ce soit un réel avantage. Au final, tu te retrouves devant une télé, et tu dois battre ton adversaire coûte que coûte, c’est aussi simple que ça. Que ce soit en France ou ailleurs, tu dois faire le job et être le meilleur pour t’imposer. Le public ne fait pas une grosse différence car la plupart des spectateurs ne se situe pas sur place, mais assiste aux matchs directement en livestreaming sur Internet.
Après, c’est vrai qu’il y a de nombreux joueurs français présents au championnat, et que certains m’encouragent beaucoup entre les courses, ce qui est très sympa et donne une petite motivation supplémentaire. En 2014, des joueurs de 7 nationalités différentes étaient présents au championnat. Nous espérons créer un énorme événement en 2015, avec peut-être le premier championnat du monde réunissant des joueurs provenant des 5 continents !

 

Les joueurs de Super Mario Kart se ressemblent-ils tous un peu, ou les différences dûes aux cultures et aux autres versions que la cartouche PAL se font-elles sentir ?

Takashi Ogasawara et florent lecoanet SMK

Takashi Ogasawara est un compétiteur de renom en provenance du Japon.

Il y a beaucoup de profils de joueurs différents. On trouve déjà des spécialistes dans chacun des 4 modes du jeu : certains vont vraiment se focaliser sur un mode spécifique et devenir excellents dans celui-là, parfois au détriment des trois autres. Les deux profils les plus courants sont celui du « joueur de Battle Mode », qui va masteriser toutes les techniques de combat, de corps à corps, d’utilisation des items et de la roublardise liés à ce mode de jeu, et celui du « pilote pur », qui est spécialisé dans les 3 modes racing (Time Trial, Match Race, et Grand Prix) et dont l’attention se porte principalement sur la chasse au chrono et la recherche de la trajectoire parfaite.
Évidemment, les meilleurs joueurs mondiaux ont un profil très complet, car il faut bien performer dans chacun des 4 modes de jeu pour espérer avoir le meilleur classement possible. Mais on a tous notre mode de prédilection : pour ma part, c’est le Grand Prix 150cc, bien qu’ayant plutôt été un joueur de Battle à la base ! La question de la culture est intéressante, car on remarque que les préférences varient beaucoup selon les pays. Les joueurs britanniques, néerlandais et japonais sont par exemple typiquement axés sur le Time Trial, alors qu’il y a un véritable culte du Battle Mode en France.

 

Tu nous avais dit lors du salon Start to Play qu’arriver à un niveau pro dans SMK demande évidemment beaucoup de travail, mais également une connaissance de la ROM, des glitchs, des « défauts » de chaque circuit… Comment faites-vous pour connaitre tous les secrets de SMK ?

Cela s’est fait au fur et à mesure. Le jeu est sorti il y a plus de 20 ans, et il a tellement été pratiqué et fouillé  que les joueurs en sont arrivés progressivement à une connaissance très exhaustive aujourd’hui. Certains sont allés assez loin dans cette recherche, notamment au début des années 2000, bien avant que je participe moi-même à certaines découvertes. Ils ont notamment décortiqué la ROM avec plusieurs objectifs, notamment connaître les probabilités d’obtention des différents items du jeu selon certains critères, mais aussi découvrir la façon dont le jeu a été programmé et tenter d’expliquer notamment ce fameux système de boosts, qui a révolutionné le jeu alors que nulle mention n’en est faite dans la notice.
Pour analyser plus précisément certains aspects, d’autres outils ont également été utilisés, comme des éditeurs de circuits pour connaître par exemple précisément jusqu’où se prolonge la ligne d’arrivée (important pour pratiquer certains raccourcis en franchissant la ligne dans la vide à l’aide d’une plume), ou le « speedometer » qui permet d’étudier la vitesse du kart lorsqu’on lance différents types de boosts, de slides, ou d’autres techniques pointues. C’est donc un travail de longue haleine, auquel ont participé activement des vétérans aujourd’hui à la retraite pour certains, et qui est poursuivi par les top players actuels. La flamme se transmet de génération en génération, c’est une sorte d’Encyclopédie dont le contenu s’enrichit au fil des ans grâce aux contributions de quelques-uns…

 

Penses-tu que ton niveau peut encore progresser, et as-tu des objectifs ? Découvre-t-on régulièrement des nouveaux « génies » de Super Mario Kart qui apportent des nouvelles connaissances sur le jeu et des records à battre ?

Oui, je peux encore progresser. On a beau avoir des centaines, voire des milliers d’heures d’entraînement pour certains, il reste toujours des faiblesses auxquelles pallier, des points forts à renforcer, des techniques et des stratégies à travailler, des bottes secrètes à découvrir, des records du monde à battre. Ce jeu est tellement riche… C’est aussi ce qui fait sa longévité, en-dehors du fait qu’il soit tellement fun et convivial. Mon objectif principal est de conserver mon titre de champion du monde le plus longtemps possible. Au-delà de ça, j’envisage de réaliser très prochainement des speedruns très poussés du jeu, dans différentes configurations (PAL, NTSC, coupes séparées, all-cups-run, avec boosts, sans boost, etc.).
Concernant de nouveaux joueurs talentueux, on a en effet quelques prodiges qui émergent, tant en France qu’à l’étranger, et ils pourraient bien devenir les grands champions de demain. Certains appartiennent à la nouvelle génération de 15-20 ans : Leyla Hasso et Conor Wood (ENG), Christian Wild (ALL), Hunter Koch et Jonathan Toole-Charignon (USA). Mais d’autres ont aussi la trentaine, ils ont découvert l’existence des championnats sur le tard et sont en train de progresser à vitesse grand V : le Français Jérémie Clément en est le parfait exemple.

 

As-tu un circuit préféré ? D’ailleurs, comment réagirais-tu si Nintendo annonçait un remake HD de SMK, comme ce fut le cas pour beaucoup de jeux retro lors des dernières années (Donkey Kong, Worms…), avec des circuits en plus ? Plaisir ou sentiment de trahison ?

Map de Mario Circuit 2 sur SMK

Mario Circuit 2 est un cricuit très apprécié des joueurs pour ses tracés atypiques

Difficile de désigner un circuit en particulier, mais j’aurais tendance à choisir Mario Circuit 2 : la richesse de son tracé est incroyable, et il a notamment la particularité d’avoir une flèche turbo (il est le seul en Time Trial à posséder cette spécificité), ce qui permet au joueur de déclencher différents types de boosts (mini-boost, long boost, infinity boost) pour faire des cuts incroyables en hors-piste. Il est aussi possible d’y utiliser quelques autres techniques de pilotage assez pointues (pipe-jump, twist) pour gratter quelques centièmes supplémentaires, ce qui le rend vraiment attractif, même en conduite « old school ».
Si un remake HD devait voir le jour, je pense que ce serait plutôt une bonne nouvelle : cela contribuerait à populariser le jeu pour les nouvelles générations, et je serais curieux de découvrir les nouveaux circuits proposés ! Reste à savoir ce que ça vaudrait question gameplay…

 

On compte aujourd’hui presque une dizaine d’opus de Mario Kart, de SMK à MK8. Quel est ton regard là-dessus : pompe à fric pour Nintendo ou véritable licence d’exception ?

Sans doute un peu les deux ! Mario Kart est une saga incroyable, et mondialement connue… Qui ne connaît pas Mario Kart ? Ces jeux ont bercé l’enfance de millions de gamins, et continuent de rendre accro des joueurs de tous horizons et de tous âges. Après, qui dit succès dit automatiquement pognon. Et on voit par exemple comment Mario Kart 8 est un peu en train de sauver les ventes de la Wii U. De ce point de vue, Mario Kart est donc indéniablement une belle poule aux œufs d’or. Espérons simplement que Nintendo continuera à produire de nouveaux opus de qualité à l’avenir, sans miser simplement sur la renommée de la saga.

 

D’ailleurs, si Super Mario Kart venait à disparaître de la surface de la terre, sur quel opus jetterais-tu ton dévolu ? Ou peut-être même une autre licence que Mario Kart?

J’ai pas mal campé sur Mario Kart : Double Dash (MKDD) il y a 10 ans, et je pense que mon choix se porterait sur ce jeu qui est vraiment génial, notamment en multiplayers ! D’ailleurs il est très populaire en France, et nombreux sont ses adeptes, encore aujourd’hui. En-dehors de Mario Kart, je me positionnerais probablement sur un jeu de course, peut-être Micro Machines (j’ai quelques records du monde sur la version V4 qui se joue sur PlayStation 2) ou TrackMania.

 

On suppose que, comme nos lecteurs, ton âge et ton amour pour SMK font de toi un véritable retrogamer. As-tu également une belle collection retrogaming ? Y a-t-il d’autres jeux qui ont suscité de véritables passions à ton âme de gamer ?

Non, je n’ai pas vraiment de collection retrogaming. Je possède quelques consoles rétro, plusieurs jeux NES et surtout SNES, mais ça s’arrête là. Plusieurs jeux m’ont vraiment passionné à l’époque, et continuent de me faire jouer aujourd’hui : le grand classique Super Mario Bros (NES) sur lequel j’ai beaucoup speedrunné, mais aussi Super Mario Bros 3 (NES), Donkey Kong Country (SNES), Street Racer (SNES). Des jeux un poil moins anciens également : Metal Gear Solid (PlayStation), Sega Rally Championship (Sega Saturn).

 

On termine cette interview avec une petite note d’humour : on dit (ndlr : à justre titre !) que tu ressembles fortement au célèbre tennisman Roger Federer. Puisque tu es également un très grand champion, penses-tu qu’il te connaisse ?

florent lecoanet avec t-shirt roger federer

Au-delà de la ressemblance physique qu’il ne réfute pas, Florent est un grand admirateur de Federer.

Je ne pense pas, mais va savoir ! Je sais qu’il lit énormément d’articles le concernant sur le net, il est très friand de ce genre de choses : peut-être est-il tombé sur un lien me concernant quelque part ! Pour l’anecdote, j’étais présent à la finale de la Coupe Davis à Lille en novembre dernier, et j’avais une grande banderole pour le soutenir, car je suis vraiment un très grand fan. Il est passé à quelques mètres de moi en sortant du court et m’a fait un petit signe de la main en souriant, donc c’est déjà un début !

 

Merci pour ton temps et ta gentillesse Florent. On rappelle que tu seras à nouveau en piste pour conserver ton titre lors des Championnats du Monde Super Mario Kart 2015 près du Mans, du 18 au 22 août 2015. Confiant ?

Je suis plutôt optimiste de nature, alors je vais dire oui ! Ce sera évidemment très dur de conserver ce titre, ça l’est de plus en plus chaque année avec le niveau des top players qui augmente, les nouveaux espoirs qui progressent, etc. Mais je vais continuer de m’entraîner dur, et surtout de prendre plaisir à jouer. Et on verra bien si je suis aussi compétitif que jusqu’à présent.
En tout cas je vais me donner à 100% pour garder la couronne en France, et aussi pour faire honneur à la team Meltdown (bar eSport 100% gaming très sympa où l’on vient boire, jouer à différents jeux vidéo et regarder des streams) dont je fais désormais partie au même titre que d’autres champions tels que Luffy (Ultra Street Fighter IV) et Stephano (StarCraft II). Je vous invite donc à regarder le championnat du monde de Super Mario Kart en live l’été prochain sur http://www.twitch.tv/ffsmk . Spectacle garanti !

 

On remercie très chaleureusement Florent pour sa gentillesse, son accessibilité et sa modestie. Toute l’équipe Retro-Games.fr vous encourage à aller le soutenir à La-Suze-sur-Sarthe près du Mans, les 18 au 22 août 2015 pour ce nouveau round des championnats du monde de Super Mario Kart, et de le suivre sur sa page Facebook officielle. Bonne chance à toi Florent !

Un petit vote pour cet article ?

NulMauvaisBofPas topMoyenCorrectPas malBonSuperExcellent (3 vote(s), moyenne: 8,33 sur 10)
Loading...

Auteur: Mathieu

Gamer depuis mon enfance, j'ai pu voir passer de nombreuses consoles et surtout, tellement de jeux ! Les heures que j'ai pu gâcher sur les manettes ne l'étaient finalement peut-être pas : elles ont permis de me créer des souvenirs, des sensations et une belle ludothèque de jeux considérés aujourd'hui comme rétro, mais qui gardent toujours une formidable qualité et offrent de géniales expériences que je vous propose de partager avec ce blog !

Partagez cet article !

Ce blog utilise CommentLuv et KeywordLuv. Non je plaisante.
Néanmoins, en bloggeurs passionnés et responsables, nous autorisons le Dofollow sur le champ Nom des commentaires.
Les commentaires postés devront être d'une longueur respectable, en bon Français, avec un contenu non optimisé et avec un nom-ancre présentant un prénom ou un nom de marque. Merci.

 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Lire les articles précédents :
image jaquette turtles in time snes
Les Tortues Ninja : Turtles in Time

Turtles in Time est un beat'em all sorti en 1992 sur Super Nes, mettant en scène les célèbres Tortues Ninja...

Fermer