Paprium, ou le destin d’un Beat’em Up contrarié

Pour ceux qui ne connaissent pas Paprium, c’est un beat them up censé rappeler de bons souvenirs aux adorateurs de Streets of Rage et autres jeux du genre. Financé – en partie – par une campagne de financement, Watermelon (Pier Solar) développe, depuis maintenant presque sept ans, cet ovni vidéoludique en sortant uniquement le jeu sur cartouche Mega Drive. Pour clôturer des années de travail, Watermelon a organisé une soirée sur Paris ayant pour thème les 30 ans de la Megadrive et Paprium. Pourtant, rien ne s’est vraiment passé comme prévu.

Synopsis :
Année 8A2, quelque part entre Shanghai, Tokyo et Pyongyang, une mégapole s’élève des cendres d’une guerre nucléaire destructrice. Son nom est PAPRIUM. ULTRA-VIOLENTE, PUISSANTE, CYBER-PUNK. Au péril de votre vie, guidez Tug, Alex et Dice à travers PAPRIUM. Dans cette cité, le terme justice prend un tout autre visage alors ne cédez pas à la tentation de la BLU. Une seule règle prévaut : survivre !

Paprium, des années de galère

Au départ, en 2012, Projet Y (le nom définitif deviendra Paprium quelques années plus tard) est un désir de « backers » de faire un beat them up sur Mega Drive se déroulant dans un monde post-apocalyptique. À partir des premiers investissements, le jeu commence tout doucement à être développé sous la houlette de Gwenael Godde alias Fonzie. Les promesses sont nombreuses. La cartouche fera 80 MEG pour une expérience de jeu optimale, cinq personnages seront jouables dans plus de 24 niveaux et des fonctionnalités en ligne sont prévues.

A partir de 2014, les annonces se font au compte-gouttes. La date de sortie est continuellement repoussée et les quelques rares images ne rassurent pas toujours les fans. En mars 2015, une première de Paprium sort et en montre un peu plus sur le projet.

À partir de cette date, Watermelon ne donnera quasiment plus d’informations concernant le jeu jusqu’en mars 2017 où une campagne de pré-commande est lancée avec la découverte des éditions collectors prévues pour Paprium. Une affiche précise même que le jeu sortira pour l’hiver 2017. Les investisseurs et autres fans sont rassurés. Ils vont pouvoir se castagner gentiment sur Mega Drive pour Noël.

affiche retro pour la sortie du jeu vidéo paprium

Paprium – affiche publicitaire qui prévoit une sortie pour l’hiver 2017…

Cependant, dans le développement de Paprium, rien ne semble simple. Le 4 septembre 2017, Watermelon annonce que le jeu ne pourra pas sortir dans les temps à cause d’un problème avec la société Paypal qui bloquerait les moyens de paiements pour les précommandes. Certains joueurs, lassés par une attente longue et un manque de communication flagrant, décideront même de se faire rembourser leurs précommandes.

Enfin, à la surprise générale,le 8 octobre 2018 (vous suivez toujours ?), les développeurs font savoir qu’une soirée sera organisée en l’honneur des 30 ans de la Mega Drive et de Paprium à Paris. L’annonce laisse même présager que le jeu sera jouable lors de cet évènement et que la sortie serait prévue dans la foulée. Pour l’occasion, Retro-Games.fr était invité. Mais encore une fois, rien ne s’est passé comme prévu.

“Ou es-tu, Paprium ?”

La soirée se déroule dans une boîte de nuit un peu underground nommé Péripate, dans le 19ème arrondissement de Paris. L’endroit se trouve sur le périphérique parisien. Il fait un peu froid mais l’ambiance est chaleureuse. Des néons violets et bleus accueillent les visiteurs. Au fond de la pièce principale, une cage est présente avec deux types bodybuildés aux alentours. L’ambiance est posée. Dans une des pièces annexes, une vitrine expose des jeux Mega Drive comme les éditions de chaque pays des Streets of Rage ou des jeux plus rares comme Alien Soldier ou encore l’exceptionnel Musha Aleste. A côté de ce fantasme de collectionneur, de vieilles télévisions et des Mega Drive sont installées pour permettre aux visiteurs de jouer aux vieilles gloires d’antan comme les Streets of Rage, Battletoads ou encore les Tortues Ninja.

soirée de lancement watermelon paprium à paris

Quelques consoles et écrans pour jouer à des classiques Mega Drive –
Source Twitter : GutsFun

Pour ceux qui ont une petite faim, une cuisine vegan est proposé sous forme de buffet. Pour ceux qui ont une petite soif, il y a évidemment de la bonne bière. Les conditions sont réunies pour passer une agréable soirée. Les joueurs sont pour la plupart agréables, l’ambiance est bon enfant et des souvenirs sont échangés autour de la Mega Drive. Un trio de musiciens reprend les musiques de Mega Ddrive comme la célèbre partition de Green Hill de Sonic. Pour couronner le tout, des petits goodies sont offerts comme des pin’s, des cartes postales ou encore des canettes à l’effigie de Paprium.

Malgré tout cela, un léger malaise se fait rapidement sentir dans l’assistance. Le jeu Paprium n’est jouable sur aucune des consoles et la borne d’arcade ne fonctionne pas. De plus, Fonzie, personnage principal du développement, tarde à faire son apparition.

Après une bonne demi-heure d’attente, Fonzie arrive avec ce qui semblerait être une cartouche du jeu. Malheureusement, celle-ci semble défectueuse. S’ensuit d’innombrables minutes où le développeur explique aux joueurs qui arrivent à entendre (pas de micro) certains détails du jeu ainsi que les packagings prévus. La plupart des personnes présentes sont très déçues et doutent sérieusement du sérieux de Watermelon.

jaquette du jeu beat em all sur mega drive paprium

Faute de mieux, on a pu voir la jaquette japonaise…
Source Twitter : GutsFun

Finalement, Paprium sera présenté dans une version debug mode (version non finale, pas d’ennemis, clignotements etc.) sur une petite télé où seuls les joueurs les plus rapides ont pu voir correctement les niveaux présentés ainsi que les deux personnages (Tug, sorte de Sagat avec des cheveux, et Alex, personnage féminin au juste au corps portant un tonfa).

Malgré ces déconvenues et une hype retombée à zéro, Paprium impressionne. Les niveaux sont variés (le passage dans le métro est impressionnant par ses détails), les couleurs sont chatoyantes et les coups ont de la patate. Cependant, il est difficile d’évaluer le jeu sur un simple ressenti visuel et des informations contradictoires.

Paprium est-il fini ? Il y a quelques jours, la réponse semblait être oui. Néanmoins, lors de la soirée, Gwenael Godde semblait laisser entendre que le jeu avait encore quelques bugs et qu’il y avait encore une phase de test à faire. De plus, il semblerait que la société ait du mal à fabriquer les cartouches nécessaires pour répondre à la demande. Beaucoup d’interrogations persistent après une soirée qui était censée célébrer la sortie de Paprium. Une chose est sûre : Paprium ne sortira pas dans les prochains jours.

En conclusion, la soirée peut être considérée comme un véritable raté de la part de Watermelon. Si l’ambiance était excellente, l’absence du jeu a fortement réduit l’ardeur des joueurs. Faire une soirée en l’honneur de Paprium et ne pas pouvoir y jouer fait vraiment tâche surtout pour un évènement de cette ampleur. Son absence est-il vraiment dû à des problèmes de soudures ? Fonzie est-il dépassé par l’ambition de son jeu ? Nous espérons que toutes ces questions auront une réponse dans les prochaines semaines et que nous pourrons jouer prochainement à un des rares beat them up qui paraît tenir tête aux cadors de l’époque 16-bits.

Un petit vote pour cet article ?

NulMauvaisBofPas topMoyenCorrectPas malBonSuperExcellent (5 vote(s), moyenne: 10,00 sur 10)
Loading...

Auteur: Antho

Féru d’Histoire et de jeux vidéo depuis ma tendre enfance, j’aime concilier mes deux passions à travers la (re)découverte des titres de notre enfance avec un esprit un brin plus mature. Ardent défenseur de Sega face au “petit artisan” Nintendo, la Megadrive et la Saturn ont bercé ma jeunesse. Oui, “Sega, c’est plus fort que moi”.

Partagez cet article !

Ce blog utilise CommentLuv et KeywordLuv. Non je plaisante.
Néanmoins, en bloggeurs passionnés et responsables, nous autorisons le Dofollow sur le champ Nom des commentaires.
Les commentaires postés devront être d'une longueur respectable, en bon Français, avec un contenu non optimisé et avec un nom-ancre présentant un prénom ou un nom de marque. Merci.

 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Lire les articles précédents :
Theme Hospital

Theme Hospital est un jeu de gestion développé par Bullfrog, et qui permet de gérer un hôpital, dans un univers...

Fermer