Titan Souls

logo du jeu video titan souls sur ps4 steamTitan Souls – PS4 / Steam / Android

Décidément, la célèbre compétition Ludum Dare semble donner naissance à de jolis chefs d’œuvre vidéoludiques, dont les incontournables Evoland ou Gods Will Be Watching (dont nous vous avions déjà parlé), ou plus récemment le joli Titan Souls. Ce jeu à l’univers aussi enivrant que le gameplay devrait ravir les amateurs de jeux Neo-Retro à la difficulté bien affirmée et à la poésie omniprésente.

Dire que j’ai failli passer à côté : dès le premier trailer, Titan Souls m’avait l’air d’avoir tout pour lui : des graphismes simplistes mais avec un Level Design très travaillé, un univers particulier et un gameplay assez novateur; mais avec une liste de jeux à essayer dans un futur (très) proche plus longue que celle du Père Noël, j’avais “passé mon tour”. Puis les soldes Steam m’ont rappelé à l’ordre, et j’ai rapidement compris à quel point je risquais de rater quelque chose. Mais vraiment quelque chose.

Quand l’Homme se lève face aux dieux

Pourtant, les premières minutes de Titan Souls vous catapultent dans un univers dont vous ne savez absolument rien. Vous semblez n’être qu’un petit homme (enfant ? adulte ?) qui se rend dans ce qui semble être un immense sanctuaire aux styles antiques, entre architecture grecque et inca. On comprend que, arc à la main, notre petit bonhomme avec sa coupe de cheveux à la Dora n’est pas venu que pour explorer.

héros du jeu titan souls avec son arc à une seule flèche

Notre héros à l’arc semble lui-même ne pas savoir ce qu’il fout là…

Scénariquement parlant, vous ne pouvez pas être plus dans le flou. Pas une cinématique, une suite d’images ou même une simple texte ne vous explique qui vous êtes, ce que vous venez faire ici et surtout ce que vous cherchez. Vous partez donc à la recherche de réponses dans ce sanctuaire, dont le style graphique semble très travaillé dès le début. Pourtant, les graphismes sont particulièrement minimalistes : on baigne ici dans ce que le Pixel Art a de plus pur avec des centaines de petits carrés de couleur, tous visibles à l’œil nu, qui forment des escaliers, des arbres ou des portes.

Ne cherchez pas à vous raccrocher à un style graphique d’une de nos chères consoles retrogaming, les graphismes de Titan Souls sont assez spécifiques et peuvent se comparer à d’autres jeux Néo-Rétro édités par Devolver, dont Not a Hero. Néanmoins, le jeu reste très fluide et agréable à jouer… ce qui ne sera pas du luxe quant aux tâches que vous aurez à effectuer ! Vous commencez donc votre périple dans ce qui semble être l’entrée sur sanctuaire; après avoir tripoté votre manette pour savoir ce dont votre tout petit héros est capable de faire (pas grand chose, et tellement en même temps) et, passé une ou deux portes représentant un semblant de tutoriel, vous découvrez 4 portes ouvertes et une seule close. Vous comprenez alors que celle-ci ne s’ouvrira qu’après avoir visité les 4 autres… et vous découvrez alors la vraie phase tutoriel, qui vous fera entrevoir dans quelle aventure vous venez de vous lancer.

No Titan, No Gain

Je vous l’annonce tout de suite : pour ceux qui raffolent des Beat’em All où vous poutrez de l’ennemi à tire-larigot avant de tomber sur un boss légèrement plus coriace, Titan Souls devrait vous faire perdre toutes vos illusions. À travers les quelques heures que le jeu vous tiendra en haleine, vous ne croiserez jamais un seul “petit” ennemi : votre unique objectif, ce sont les Titans. Et ceux-ci sont aussi forts que votre héros est fragile.

glyphe de sauvegarde dans le jeu titan souls sur steam

Chaque zone possède son glyphe de sauvegarde qu’il vous faudra avant tout trouver

Le jeu se découpe en plusieurs zones inter-connectées où se reposent de puissants titans qui n’attendent que de se faire réveiller. Chaque fois que vous entrerez dans une nouvelle zone, un glyphe au sol s’activera à votre passage, servant non seulement de point de sauvegarde, mais également d’indicateur du nombre de titans vous y attendant à travers les petits cercles situés sur le contour du glyphe. À chaque titan vaincu, un cercle s’allumera et une nouvelle sauvegarde se fera automatiquement; à chaque défaite, vous vous réveillez à nouveau sur ce glyphe. Et cette situation, vous devriez la voir bien souvent, sauf si vous avez développé des réflexes surhumains.

Chaque zone dispose d’une taille très variable, où vous attendent les antres de chaque titan qu’il vous faudra trouver. Si certaines portes vous sont présentées de façon ostensible, d’autres ne se découvriront qu’après avoir fouillé un petit peu ou avoir résolu une énigme qui ne devrait pas vous résister bien longtemps. Du moins, la difficulté du jeu ne prend pas place à l’extérieur des antres, mais bien à l’intérieur.

boss knight elhanan chevalier dans jeu titan souls

Le chevalier Elhanan possède un des patterns les plus difficiles à assimiler.

Le déroulement de chaque combat est bien simple : après avoir rencontré le boss (et parfois devoir le réveiller avec un petit coup de pied au c*l), celui-ci vous attaque sauvagement. Vous aurez alors généralement quelques secondes pour l’analyser dans les moindres détails : quelles sont ses attaques, comment se déplace-t-il (en somme, déceler son pattern) et surtout : où est son point faible. Parce qu’une seule chose vous lie aux titans : la possibilité d’être éliminé en un seul coup. Sauf que vous, vous n’avez aucune armure, bouclier, corps de pierre ou protection pour vous éviter une mort rapide.

Pour éliminer chaque titan, vous ne disposez qu’une ridicule palette de mouvements : courir, esquiver avec une roulette, tirer votre unique flèche et la rappeler à vous (ou la ramasser) afin de pouvoir vous en resservir. Parce que oui, lorsque vous partez à l’assaut de véritables dieux incarnés, vous y allez en short, t-shirt et armé uniquement d’un arc avec une seule flèche… sinon c’est pas drôle, bande de lâches. Votre travail consistera donc à déceler le point faible de votre ennemi le plus vite possible, trouver un moyen de l’atteindre et réaliser l’opération dans les quelques maigres secondes de faiblesse que chaque titan vous offrira. Le reste du temps, c’est vous qui êtes en position de faiblesse, puisqu’un seul coup, un seul contact avec une partie du corps de votre adversaire, de ses armes ou d’un piège situé sur l’arène vous mettra à terre… et vous serez bon pour revenir sur le glyphe de la zone.

 Titan Souls, entre poésie et crises de nerfs

À tous ceux qui disent qu’un jeu qui n’est pas en Ultra HD aujourd’hui ne peut pas être beau, je vous souhaite d’aller vous enterrer dans votre bunker avec votre énième FPS online de m*rde que vous avez probablement payé trop cher. Titan Souls a beau ne proposer que des graphismes chargés en pixels, il jouit d’une dimension poétique impressionnante.

Carte des zones de titan souls avec sanctuaire foret montagne

Chaque zone de Titan Souls possède une thématique propre

Chaque zone comporte une thématique différente (forêt, cime enneigée, intérieur d’un volcan…), toutes bien travaillées. Le tout est magnifiquement servi par une OST de haut vol, de niveau orchestral. Le tout est parfaitement immersif, et pourrait nous faire pense à un ICO moderne, précédant la sortie de l’attendu Last Guardian.

L’absence quasi-complète de dialogues apporte aussi à l’ensemble. Vous laissez l’environnement s’exprimer au gré des combats, des rencontres avec certains titans dont la forme semble raconter une histoire, et encore une fois des musiques douces et soignées qui se montrent aussi variées que nombreuses pour un “petit” jeu indé.

titan gol set titan souls avant dernier boss

Gol Set sera peut-être le titan le plus ardu à vaincre de tout Titan Souls…

Les musiques aident d’ailleurs à apaiser votre esprit, ce qui ne sera pas de trop après avoir échoué plusieurs fois devant un titan de haut niveau qui vous aura fait bouffer de la poussière par tous les moyens avant même que vous n’ayez compris comment le mettre à terre avec votre flèche unique. Comme vous l’avez deviné, Titan Souls est un Die & Retry dans la plus pure tradition : des aller-retour sans fin entre le point de sauvegarde et l’antre du boss, des minutes à douter de la possibilité de battre réellement ce titan, des ragequits furieux suivis quasi-immédiatement par la reprise de la manette et de mots du genre “Cette fois, tu vas y passer gros tas.”.

On soulignera ici d’ailleurs le seul vrai défaut de Titan Souls : le point de sauvegarde et de respawn unique de chaque zone, d’où il vous faudra repartir à chaque échec. Pour certains boss, c’est l’histoire de quelques secondes, mais pour d’autre, vous aurez l’impression de passer plus de temps à vous balader qu’à l’affronter. Mais parfois, une petite récréation, ce ne sera pas de trop pour souffler !

Le conseil de Retro-Games.fr

Si vous avez acheté Titans Souls sur PS4, je n’ai ici rien à redire; par contre, si vous avez acquis ce très joli petit soft sur Steam, ôtez-vous directement l’idée de jouer avec votre manette Super Nes USB : l’utilisation d’une manette avec joystick n’est même pas conseillée, elle est obligatoire ! Vous comprendrez rapidement qu’avec certains titans, la plage de temps que le boss vous laissera pour vous placer, bander votre arc, tirer et toucher son point faible est si courte que vous ne pouvez pas vous permettre de galérer à viser avec un pad directionnel… ou pire, de louper votre tir !

Informations techniques

Éditeur : Devolver Digital
Développeur : Acid Nerve
Date de sortie : avril 2015
Nombre de joueurs : 1 joueur
Style de jeu : Die & Retry
Durée de vie : Environ 5h
Côte au 08/01/17 : 14,99€ sur Steam

Un petit vote pour cet article ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars6 Stars7 Stars8 Stars9 Stars10 Stars (2 vote(s), moyenne: 10,00 sur 10)
Loading...

Auteur: Mathieu

Gamer depuis ma pré-adolescence, j'ai pu voir passer de nombreuses consoles, et surtout, tellement de jeux ! Les heures que j'ai pu gâcher sur ces manettes ne l'étaient finalement peut-être pas : elles ont créé des souvenirs, des sensations et une ludothèque de jeux aujourd'hui rétro, mais qui gardent toujours une formidable qualité et offrent de géniales sensations que je vous propose de partager avec ce blog !

Partagez cet article !

Ce blog utilise CommentLuv et KeywordLuv. Non je plaisante.
Néanmoins, en bloggeurs passionnés et responsables, nous autorisons le Dofollow sur le champ Nom des commentaires.
Les commentaires postés devront être d'une longueur respectable, en bon Français, avec un contenu non optimisé et avec un nom-ancre présentant un prénom ou un nom de marque. Merci.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
mini console retrogaming de salon nintendo nes classic mini avec manette
On a testé : la NES Classic Mini

La NES Mini Classic a déchaîné les foules en fin d'année 2016 avec un succès fulgurant qui l'a rendue temporairement...

Fermer