Shock Troopers (Neo-Geo MVS)

ecran titre menu du jeu video shock troopers sur neo geo mvs arcadeShock Troopers -Neo-Geo MVS (arcade)

Milieu des 80’s, les premières salves de Run and Gun à scrolling verticaux  faisaient leur apparition dans les salles d’arcades. Certains appelleront ce type de jeu Run ‘n jump, ou encore Shoot em’ up pédestres. Comme vous voulez. C’est pas important.
Je vous avais promis quelques immanquables en la matière et bien que j’apprécie glorifier des hits sous-estimés, ici clairement, c’est pas le cas : je SAIS pertinemment que vous connaissez celui qui suit mais je tenais a fêter ses 20 ans en surlignant les mérites de ce sublime scrolling vertical  développé par SAURUS , édité par SNK pour la Neo-Geo (MVS uniquement), mais qu’on retrouvait également au sein des meilleures arcade-Room d’antan.
Faisant sans doute partie intégrante de mon top 50 des meilleurs jeux depuis l’histoire de la création du jeu vidéo, j’ai nommé, le  très énervé Shock Trooper, premier du nom.

1985, le public semble déjà relativement conquis par Super Joe (lui aussi il a écopé d’un blaze très original), le héros  de Commando concu par le grand Tokuro Fujiwara qu’on ne devrait plus présenter rien que pour avoir crée Ghouls and Goblins et Megaman (gratitude éternelle). Commando, c’est une sorte de Père Spirituel de toute une série de shoot verticaux pédestres actuels et notamment, du jeu que je (re)présente aujourd’hui. Ça a été par la même occasion le tout premier jeu vidéo que j’ai eu en ma possession avec sur CPC 464. Cela devait être sur une compil’ de hits ELITE qui goupillait des monstres sacré tel Ghouls and Goblins et Bomber Jack.

jeu vidéo commando sur borne d'arcade 1985

1985 – Commando, un des précurseurs de shoot pédestres verticaux

Développé par Capcom, porté sur tous les machines d’époque aux profils gériatriques avancés allant du processeur de 4Mhz – 27 couleurs, transitant par la NES et même réadapté sur 360 et PS3 20 ans plus tard, Commando amorce les suites.
Super Joe, qu’on retrouvera également une poignée d’années plus tard dans Bionic Commando également édité par Capcom. Totalement dans la même veine, SNK rétorque d’une façon quasi immédiate, en 1986 avec la trilogie TRÈS similaire des Ikari Warriors.

De véritables précurseurs en la matière. Amusant tout de même de constater que Shock Troopers est d’ailleurs truffé de références évidentes aux jeux de Capcom, et certaines scènes  qui sont, disons le clairement : un énorme plagiat.
Nous y reviendront en vitesse plus tard dans le test.

jeu arcade shoot run and gun ikari warriors neo geo

1986 – Ikari Warriors est une quasi-réplique de Commando

SAURUS (feu), c’était une petite entreprise Japonaise de développement de jeux vidéo orientés arcade et assez méconnue encore a ce jour. Un peu normal : elle a tenu 2 ans en fait.
De 1995 a 1997, elle développera une petite dizaine de jeux, mais le seul qui a pour mérite de s’y attarder est Shock Troopers, conçu en particulier par une personne humaine (bah oui, on parle souvent des entreprises, pas assez des designers) qu’est Kenji Ishimoto.

A vrai dire, je ne connais aucun autre jeu de Saurus a part Ragnagnard, ce versus fighting là, complètement indigne d’un portage Neo-Geo au final. Rholalaaa! Même Konami en ’86 avec Yie ar Kung fu avait mieux fait. Même jouer au Mikado seul, ou aller au Musée de La Vie Wallonne un dimanche après-midi alors que t’as pas encore pris de douche c’est mieux aussi tiens.

Bref, je m’égare  là.

Finalement, heureusement qu’il était là le Shock Troopers, vraiment, parce qu’au final, bah Saurus, tu n’aurais pas servi à grand chose. Mais rien que pour ce beau geste, tu as ma gratitude éternelle.

Bloody Scorpions Vs Jackal and co

Même si j’avais trouvé très agréable de connaître le scénario ainsi que de m’imprégner de l’histoire complète des personnages d’un jeu comme Samouraï Shodown s’inspirant de protagonistes qui ont réellement existé dans le Japon du début du XVIIIe siècle, ici, pour Shock Troopers  je n’y accorde carrément aucune importance, mais histoire de faire complet pour un test de haute voltige , vous y aurez tout de même droit:antagoniste ennemi shock troopers neo geo

Libérer la fiancée du héros Jackal, kidnappée par un méchant et sa Troop de terroristes Bloody Scorpions qui obligent le grand-père de la demoiselle à fabriquer une nouvelle drogue, une sorte de sérum vicieux qui permettrait de rendre ses soldats immortels afin d’asservir la planète tout entière.
Voila.
3 phrases inutiles.

L’équipe de Shock

ecran selection mission shock troopers 1 neogeo mvs

La possibilité de commencer le jeu dans l’odre de son choix! La classe…

Après la très efficace intro mettant en scène les personnages de face qui nous envoient des amandes pas douces de 9MM tirées au pistolets mitrailleurs MAT49 dans l’écran sur fond de guitares nerveuses, six missions militaires totalement folles vous attendent avec un choix de 4 personnages et la possibilité de débuter le jeu dans l’environnement que vous voulez (plaine, montagne et jungle). Il est important de préciser que quel que soit le chemin, ils comporteront de toute manière 5 stages et quel que soit le choix, il n’influe en rien sur la difficulté du stage.
Et quel que soit ce choix, le dernier stage sera toujours le même, avec le même boss final, bien évidemment.

Le second écran  permet d’opter pour deux mode de jeux :

  • Un jeu single (Lonly wolf)
  • Un jeu en team (Team Battle)
personnages jouables et modes de jeu lonly wolf ou team battle

Team Battle ou Loup solitaire. 2 modes de jeu disponible

Un peu a l’instar d’un King of fighter d’ailleurs (référence claire et nette même dans la façon graphique de présentation, impossible de ne pas songer a KOF). A tout moment, il est permis de changer de personnage(s) autant de fois que possible. A chaque perte de vie du joueur, si l’option “Team” est d’application, il est possible de sélectionner le perso que l’on souhaite en fonction du déroulement du jeu, car une des grandes qualité de Shock Toopers, c’est qu’il ne s’agit pas que d’un design différents pour chaque combattant histoire de faire joli, non non : ils ont leur propres caractéristiques et elles s’en ressentent très fort durant la partie. Exemple : si on opte pour ”Big Mama”, la commando non épilée, vous aurez droit a un perso qui traine la patte (d’éléphant), mais en revanche, sa puissance de feu là, c’est du massif (quoique plus lente et sa résistance plus élevée) !

Un autre sera plus fluet, hyper rapide dans ses déplacements ainsi que dans les tirs mais avec une  puissance de feu moins élargie et donc, plus faible, etc…  Cet aspect tactique ajoute une véritable plus-value au jeu quand il s’agit de switcher en fonction du scénario des stages, d’autant plus qu’on a pas l’impression de s’attacher a un seul mercenaire car tous ont leur importance dans la progression. Un vrai esprit d’équipe.

Alors, oui, ça va tirer de partout, mais le fait de nous obliger a tirer ”intelligemment” donne du caractère au gameplay, beaucoup plus que dans un Metal Slug  pour ne citer que lui.
Une grosse dosette de difficulté ou ou a l’instar d’un shoot em’ up classique, l’esquive sera tout aussi judicieuse que la précision des shoots !

Nous sommes donc ici en scrolling multidirectionnel, vue de 3/4 haut. On jongle surtout avec 3 boutons essentiels :

  • Un bouton tir (multidirectionnels)
  • Un bouton esquives (multidirectionnelles)
  • Un bouton grenades
  • Un bouton relatif aux switch de personnages

Les personnages disposent tous de leur ”arme spéciale”. Originales pour certaines. On peux évidemment tirer dans les 8 directions. Alors ici, je vais vous éviter les détails de chaque stages car entre nous, on sait tous que lire dans les moindres détails qui ont va rencontrer, a quel moment se trouve tel boss, comment il est sapé etc, on s’en fout tous un peu. En comparaison avec un Ninja Commando, ici, tout se déroule plus ou moins dans un même univers graphique, dans la même époque, bien que extrêmement variée !

Pas de bras, pas de “Shockolat”

Pour les néophytes, vous l’aurez compris, ce shoot guérilla est orienté arme a feu, tanks, hélicos, fusées, tranchées et j’en passe. A l’instar d’un Metal Slug, tout est presque destructible: les campements, habitations diverses, véhicules, sacs de tranchées, certaines parois rocheuses, barils et autres grillages de sécurité ennemis.

Afin de grappiller un scoring plus affûté, on peux taillader au corps à corps au couteau. Couteau que votre personnage dégaine automatiquement sans la moindre exécution au niveau du pad, lorsque vous êtes proche de votre adversaire (deuxième similarité).
Cette attaque est néanmoins plus risquée dans Shoock Troopers. Pour faire encore un parallèle, la dangerosité d’une attaque au corps a corps dans Metal Slug se situait surtout dans le troisième opus contre les Momies et zombies qui vous transformaient assez vite en l’un des leurs (oui oui, vous vous rappelez ce genre de galère). Ce genre de stage agaçant mais tellement beau ceci dit au passage.

niveau volcan shock troopers 1 arcade neo gep

On vous attend au tournant…

Au cours de la partie, la diversité des items qui peuvent être ramassées afin de multiplier les puissances de feu sont assez impressionnantes (Grenade, Lance flamme, le shoot ”3 way” qui triple le tir et d’autre gun bien heavy afin de venir a bout des plus récalcitrants) Des items de vie et de santé, ainsi que des diamants de trois couleurs différentes également lorsqu’on exécute certains soldats au corps a corps :

  • Le diamant bleu attribuera 30.000 points sup’ pour ceux qui attachent de l’importance au scoring avec l’attaque au corps à corps
  • Le jaune qui rend invisible durant quelques maigres secondes (3 secondes environ)
  • Le rouge qui anéanti d’un coup tout les opposants visibles a l’écran (plus rare)

La façon dont se comportent les soldats ennemis rappelle également Metal Slug : vous savez, ces soldats qui dorment dans un coin avec leurs faciès d’ahuris, les mimiques du S.S qui sursaute au réveil comme Serault dans la Cage aux Folles avec le “cri Wilhelm” (quand ils ont eu Troopers. OK je sors 9 fois.), ces façons de chuter, les gestuelles désarticulées lors des  impacts des tirs dans le bide, etc (troisième grosse similarité).
La variété des missions est tout simplement haletante, tant dans le fond que dans le forme aussi. Le scrolling multidirectionnel s’adapte a toutes les sauces, et peux devenir horizontal un bon moment, je pense notamment lorsque nous sommes suspendus aux fils ou les passages sur les ponts etc.

niveau fil corde shock troopers neo geo mvs

Y’ du Gunshoot à une main suspendu sur un fil à revendre !

Le rendu de certains petits dézoom qui illustrent les soldats ennemis venant du ciel pour atterrir au sol est aussi très réussi. On retrouve ce genre de zoom (en approche vers l’écran) lorsque les ennemis lancent une grenade : ce sont tous ces petits détails qui ne sont jamais dans la surenchère qui font de ce jeu une belle réussite globale.

Sur le sujet de la variétés des missions, on aura droit a certains périples sous-marins, aux hélicoptères et leurs lourdes M134 qui arrivent de front, dont une scène incarnant un boss-avion est la réplique parfaite d’une autre scène dans Mercs ! (Commando 2, voir ci-dessous).

ressemblance scene helicoptere mercs schock troopers

La ressemblance quasi identique de ces deux scènes !

On y trouve également une mission horizontale ”Madmaxienne” au guidon d’ une Harley hybride qui mène a un cul de sac et obligeant notre héros à taper ses 42 saltos avant au bord d’une falaise de 110 mètres de haut pour retomber dans un lagon de 60 cm de profondeur sans se luxer une cheville. Nous sommes forcé de passer l’offensive sur un train de munitions, ou alors en combat d’alpinisme sans mousqueton de tarlouze en shootant a une main pour aboutir sur la carlingue d’un bombardier en plein vol et se charger de flinguer le boss final d’une difficulté harassante.

C’est seulement après tout ça que vous pourriez défaire les sangles aux poignets de la meuf a Jackal. Ca c’est de l’amitié.
Bref, la diversité sous tout ses aspects est bien là. Le nombres de véhicules de guerre ennemis différents est incroyable. Ils se sont vraiment fait plaisir !

Une suite qu’on oublie?

“Shock Troopers 2?
Ah..Boh…t’es sérieux là?
Connait pas. ”Second” quoi?…”Second Squad” ?

Oui, en fait le jeu a une suite sortie en 98, qui est aussi fantomatique et inutile que Austin Nichols alias Spencer dans The Walking Dead.
Une suite qui s’est faite attendre près de deux an pour ce résultat décevant. Ok, allez, un jeu à essayer juste pour prendre conscience du foutage de gueule de Saurus. Genre, on a sorti 10 cartouches, il y en a qu’une qui est sorti du chargeur correctement et qui a fait mouche donc on va… mais non. Vous n’allez nulle part svp : vous n’auriez pas dû.
Une mise en couleur totalement dénigrées (voir laide), une 2D ralentisseuses de sprites puissance 9 sur l’échelle du ralentisseur de sprites (et cette échelle va jusque 9 chez moi). Dorénavant, je viens d’inventer officiellement ces initales RDS grâce a ce jeu (Rallentisseurs De Sprites).

menu de jeu de shock toopers 2 second squad

Si vous voyez ce logo : fuyez, vous vous êtes trompé de version.

Non mais bref, voilà, on ne s’amuse pas trop. Je réagis aussi peut-être à chaud après avoir rejoué au premier volet (oui, j’écris en jouant), donc j’ai pas la gâchette indulgente c’est sans doute vrai. Peut-être que si Shock Troopers Second Squad avait été le seul Shock Troopers, ma foi, j’aurai dis “oui allons-y pour un p’tit jeu sympa”, mais là, bah c’est un non catégorique.
Il était attendu en plus. Deux années. Ça aurait pu faire un bon jeu car certaines idées y sont, et l’apport nouveau du ”yo, je grimpe dans un véhicule a la Metal Slug t’as vu ?” et bien, ca ne suffit pas du tout. Y’a comme un goût de Troopeu (je ressors 9 fois)
A oublier dès maintenant.

D’ailleurs vous n’avez rien lu.

Soldats au rapport

En revanche, inutile d’encenser Shock Troopers, le seul, l’unique, sur plus de 20 lignes. Vous l’avez compris, c’est tout simplement extraordinaire. Tant sur le point de la réalisation graphique, que sur l’animation. Gore, long, étoffé, et très exigeant. Un jeu ou s’entrechoquent actions intenses et soutenues et grande intelligence gameplay. Un hit qui aussi rallie à sa juste cause joueurs novices comme très expérimentés avec toujours cette impression délicieuse que rien n’est laissé au hasard.

niveau du desert shock troopers neo geo mvs

Ces soldats qui arrivent parachutés et ce zoom hyper efficace !

Les décors au background somptueux, une 2D qui frise la perfection et qui exploite toutes les capacités de cette formidable machine, on a carrément l’impression qu’on pilote des héros d’un animé japonais. Les ralentissements sont inexistants, les bruitages sont nombreux et chirurgicalement millimétrés, les musiques composées par Masahiko Hataya et Masaki Kase qui mêlent ici des rifs de guitares avec des rythmes de ”Jungle Music” des Nineties. Après, les goûts et coloris, vous savez… Mais en tout cas, elles collent à la chair putride en décomposition de chacun de ces levels sous le feu et le sang.
On ne s’ennuie pas un seul milliardième de seconde.
Un must authentique du genre destiné à  briller dans son intemporalité la plus absolue.

Calibre fumant, zéro faute!

personnage fille blonde milky schock troopers

Informations techniques

Éditeur : SNK
Développeur : Saurus
Date de sortie : 11 novembre 1997
Nombre de joueurs : 1 à 2 joueurs
Style de jeu : Run & Gun / Shoot’em up
Durée de vie : env. 1h
Côte au 19/03/16 : 50 à 60€ en loose

Un petit vote pour cet article ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars6 Stars7 Stars8 Stars9 Stars10 Stars (5 vote(s), moyenne: 9,60 sur 10)
Loading...

Auteur: Hofusk

L’Amstrad CPC 464. C’est lui l'unique responsable de mon addiction. Je l'ai consommé rudement, de 1986 jusque 1992 environ. Puis il y eu la phase obsessionnelle, il m'en fallait toujours plus. Quelques années plus tard, Je me suis mis à suivre une thérapie avec de la Super NES, de la Megadrive, de la PS1 et de la Lynx d'Atari. Je collectionnais tous les grands magazines sur le sujet, mais les effets secondaires étaient bien plus redoutables encore! J’avais l'impression d'être une bille dans la Galaxie d'Orion. C’était juste beau. Bonjour, j'ai 40 ans, et il parait que je m'appelle Hofusk.

Partagez cet article !

Ce blog utilise CommentLuv et KeywordLuv. Non je plaisante.
Néanmoins, en bloggeurs passionnés et responsables, nous autorisons le Dofollow sur le champ Nom des commentaires.
Les commentaires postés devront être d'une longueur respectable, en bon Français, avec un contenu non optimisé et avec un nom-ancre présentant un prénom ou un nom de marque. Merci.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
le musee du jeu video français a strasbourg schiltigheim pixel museum
On a visité le Pixel Museum !

Le Pixel Museum, le premier véritable musée dédié au jeu vidéo en France, a ouvert ses portes en Février 2017...

Fermer