Shadow Warrior Classic Redux

Jaquette du jeu Shadow Warrior sur PCShadow Warrior – PC

Il est de ces jeux qui surfent sur les bonnes vagues. Shadow Warrior est de ceux-là. L’arrivée de la 3D dans les jeux de shoot, créant ainsi le genre FPS, avait retenti comme un boulet de canon dans la sphère videoludique. Les pionniers : Wolfenstein 3D et Doom, lequel lança ce que l’on a appelé les “doom like”.

Un d’eux n’a pas hésité a reprendre les standards du genre en ajoutant sa propre sauce soja : Shadow Warrior, mettant en scène un vieil expert chinois en arts martiaux, Lo Wang, sage mais pas vraiment raffiné pour autant. Les papas de Shadow Warrior ne sont pas pour autant inconnus : le studio 3D Realm avait sorti un autre FPS en 3D bien bourrin, et dont le succès a doré le blason du studio : Duke Nukem 3D.

Ayant reçu moins de succès que son grand frère aux lunettes noires et à l’accroche acide, Lo Wang a quand même créé son univers, et certains retrogamers se rappelleront longtemps de Shadow Warrior, pour le charisme de son héros et les quelques innovations que le gameplay apportait au FPS 3D, alors encore en couches-culottes.

Lo Wang à l’assaut des méchants capitalistes

Botter des popotins, c’est le dada de Lo Wang. Les trancher en deux, c’est son kiff. Et si c’est celui d’un vilain monstre anthropophage c’est carrément du rouleau impérial fourré au caviar et au foie gras.

Arme katana dans Shadow Warrior

“Tchop tchop tchop”

Le maître part donc faire la misère aux vilains-pas-beaux avec ses poings et son katana plus tranchant que celui de Black Mamba. Et c’est plus particulièrement contre son ancien employeur, la société Zilla, qu’il montre les dents : en essayant de faire encore plus de bénef’, cette multinationale bien pourrie jusqu’à la moelle a lâché des hordes de démons. Pas pratique quand on veut aller acheter son pain pénard, vous en conviendrez.

Si vous êtes fans de Duke Nukem 3D, vous ne serez pas dépaysé avec le gameplay et les graphismes. La jouabilité reste très fluide pour un jeu faisant l’apologie du pixel XXL. Néanmoins, ça pique quand même les yeux.

Si l’on distingue facilement les ennemis de l’environnement, ce qui est préférable, c’est beaucoup moins le cas pour les objets et autres détails avec lesquels notre maître-découpeur préféré peut interférer. Et du coup, les recherches d’objets-clés sont pénibles, et la résolution d’énigmes ardue.

Du kung-fu saupoudré de poudre noire

Si Lo Wang aime ses armes traditionnelles, il ne crache pas pour autant sur la nouvelle technologie. C’est donc avec plaisir qu’on y découvrira également l’efficacité occidentale: uzi, double uzis, lance roquettes, grenade à pointe et toute une panoplie d’armes aussi cruelles que ravageuses. Après tout, la poudre à canon est une invention chinoise, non ?

Mais néanmoins, ce n’est pas pour autant que l’éradication pure et simple de la race infernale est aisée. Celle-ci se défend bien et maître Lo Wang est fortement handicapé par les limites de la 3D de l’époque.

arme double uzi dans jeu fps shadow warrior sur PC en 1997S’il est possible de sauter et tirer en même temps, tout comme s’accroupir, oubliez vos rêves de diriger votre tir sur l’axe vertical. Dommage, parce que certains ennemis aiment à vous attendre sur des caisses, des rochers et toute sorte de promontoire impossible à atteindre.

De plus, il semble que soit Lo Wang ait une peau de bébé entretenue grâce à sa lotion de jour à base de lotus, soit les armes sataniques des ennemis ont le même effet que du sel sur une limace : il suffit de quelques secondes pour qu’un ennemi défouraille sec, littéralement, notre Shadow Warrior.

Ce qui est particulièrement pénible quand chaque mort vous ramène au début du niveau avec vos armes de base et vos mains pour pleurer, face à une horde de pitbulls remontés directement du dernier cercle de l’enfer dantesque.

Pas facile d’être un maître kung fu

Oui, Shadow Warrior est dur, et cela nuit à la qualité d’un soft pourtant bien travaillé. Certains apprécieront, d’autres se lasseront bien vite.

Coeur dans shadow warrior redux

Des armes inhabituelles seront également de la partie

Il est quasiment nécessaire de recommencer chaque niveau au moins une fois pour connaitre l’emplacement des ennemis et éviter de tomber dans des chausses-trappes trop abrasifs pour votre quota de santé. Une fois pris en main, le jeu se fait volontiers.

Les pixels rouges jaillissant à chaque meurtre de démon sont aussi courants que dans un Doom-like standard. L’action est omniprésente et les énigmes apportent un plus à un FPS qui aurait pu être lassant s’il n’avait été que basé sur les touches “avancer” et “tirer”. On apprécie également la présence récurrente, même si moins omniprésente que dans Duke Nukem, d’humour potache et bien placé.

Lara croft dans shadow warrior classic

La silhouette de cette jolie prisonnière devrait vous rappeler quelque chose…

Seule réserve sur les ennemis: les graphismes ne permettent pas de distinguer aisément un élément lambda d’un détail indispensable, ceci vous obligera à repasser plusieurs fois dans une même pièce avant de remarquer l’élément critique qui vous permettra d’avancer vers de nouveaux horizons pixelisés.

On attend de voir ce que donne le remake HD, sorti le 26 septembre dernier, et qui semble avoir reçu, pour les premières critiques, des avis favorables.

Test effectué sur la version Shadow Warrior Classic Redux, disponible sur Steam. Merci à 3D Realms et à l’agence Cosmocover pour la version presse.

Les meilleurs prix pour Shadow Warrior sur PC

Shadow Warrior Classic not Redux!!! Steam Digital NO DISC/BOX **Fast Delivery!**

3,35 EUR
Date de fin: mercredi nov.-29-2017 23:05:10 CET
Achat immédiat pour seulement: 3,35 EUR
Achat immédiat | Ajouter à vos Affaires à suivre

Informations techniques

Développeur : 3D Realms
Éditeur : GT Interactive
Date de sortie : Mai 1997
Nombre de joueurs : 1 joueur
Style de jeu : FPS 3D
Durée de vie : environ 7-8 h
Cote au 06/03/2013 : 1€ en loose, 3€ en complet

Un petit vote pour cet article ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars6 Stars7 Stars8 Stars9 Stars10 Stars (1 vote(s), moyenne: 9,00 sur 10)
Loading...

Auteur: Mathieu

Gamer depuis ma pré-adolescence, j’ai pu voir passer de nombreuses consoles, et surtout, tellement de jeux ! Les heures que j’ai pu gâcher sur ces manettes ne l’étaient finalement peut-être pas : elles ont créé des souvenirs, des sensations et une ludothèque de jeux aujourd’hui rétro, mais qui gardent toujours une formidable qualité et offrent de géniales sensations que je vous propose de partager avec ce blog !

Partagez cet article !

Ce blog utilise CommentLuv et KeywordLuv. Non je plaisante.
Néanmoins, en bloggeurs passionnés et responsables, nous autorisons le Dofollow sur le champ Nom des commentaires.
Les commentaires postés devront être d'une longueur respectable, en bon Français, avec un contenu non optimisé et avec un nom-ancre présentant un prénom ou un nom de marque. Merci.

8 Commentaires

  1. Bjr,
    vraiment, je préfère ces jeux à l’ancienne que ces merdes qui nous sont proposées aujourd’hui !

    Répondre
  2. Il y a rien de mieux que les doom like !!! a une epoque j’ai pas mal joué a des addon de doom 3

    Répondre
  3. Oh mon dieu, comme c’était bien la bonne époque, je préfère ces jeux à l’ancienne que ces merdes qui nous sont proposées aujourd’hui le jeu vidéo a perdu de sa côte depuis qu’on peut jouer sur téléphones mobiles

    Répondre
    • Effectivement c’est un peu trash ! Mais le côté rétro est excellent !

      Répondre
  4. Miss tomb raider semble être en mauvaise posture! Sinon, bon il y a certes des inconvénients (tirs, qualité d’image etc..) mais je pense que c’est ce qui fait du jeu un côté rétro qui nous rappelle nos jeux étant plus jeunes!

    Répondre
  5. Je me souviens de ce jeu, je l’ai eu sur mon premier PC : un PII !
    Par moment il était difficile de trouver la solution d’une niveau à cause des graphismes dégueu !
    J’adore le clin d’oeil à Lara Croft !

    Répondre

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Ecran d'accueil du jeu Chaos Engine sur Amiga
The Chaos Engine (Amiga) revient sur PC

Un des premiers jeux de shoot avec aspects RPG, sorti en 1993 sur Amiga, revient au bout de 20 ans,...

Fermer