[Paris Games Week 2017] Huntdown

jaquette du jeu run & gun retro 16 bits huntdown sur ps4 switch steam

Huntdown

Easy Trigger, studio suédois, a profité de la Paris Games Week pour montrer sa dernière œuvre aux joueurs parisiens, Huntdown. C’est un run and gun en low pixels rappelant les belles heures des consoles 16 bits. L’histoire est simple : vous être un chasseur de primes chargé de nettoyer les rues de Mayhem, une ville complétement pourrie. Pour réussir votre mission, tous les coups sont permis. Le sang risque de couler à flot.
Bizarrement, pour passer quelques minutes sur le jeu, il ne fallait pas aller voir du côté de Sony ou Microsoft mais plutôt de Nintendo. A côté des gentils Mario et Zelda, Huntdown jurait un peu de par son univers cyberpunk. D’ailleurs, peu de personnes se bousculaient pour y jouer. C’est bien dommage mais Retro-Games.fr a pu l’essayer pendant de longues minutes.

huntdown niveau toits de la ville run and gun retro 2017 ps4 xboxSur le mode dock de la Switch, nous avons pu faire les deux niveaux proposés par la démo. Le premier niveau se déroulait le jour dont une bonne partie se passait dans un bâtiment infesté de bandits. Le second niveau donnait l’occasion de voir les rues de Mayhem de nuit. Pour être franc, les niveaux sont très semblables. On espère des environnements plus diversifiés dans la version finale du jeu.

Un gameplay (très) simple mais efficace

Dans le jeu, les sensations sont plutôt bonnes. La prise en main est rapide, simple. Un bouton de saut, un bouton de tir et un bouton pour changer d’arme. C’est une bonne chose car les ennemis que vous affrontez sont coriaces et nombreux.  Pour les abattre, vous avez à votre disposition de nombreuses armes comme un uzi, un fusil à pompe ou encore la bonne vieille sulfateuse. Pour les amateurs de massacres de masse, des grenades et des barils explosifs sont disséminés un peu partout dans les niveaux. Huntdown semble offrir aux joueurs le moyen de survivre dans les rues malfamées de la ville. Cependant, on notera peut-être un manque de précision dans les sauts ou dans la hitbox de certains tirs. A confirmer.

niveau du laboratoire beat em all huntdown pc steam

Les développeurs d’Easy Trigger ont apporté un soin particulier à l’ambiance et aux animations. La ville est vraiment sale avec des déchets, des graffitis et des bâtiments délabrés à perte de vue. Visuellement, cela manque peut-être d’originalité quand on a déjà joué à des jeux comme Streets of Rage, Metal Slug ou encore le très récent Mother Russia Bleeds.

En ce qui concerne les animations, elles sont plutôt bonnes. Elles rendent le personnage bien bad ass notamment quand celui-ci recharge le fusil à pompe avec classe. Les ennemis profitent aussi de quelques animations sympathiques comme le bon coup de pied dans ta face quand vous êtes trop proches d’eux. Enfin bref, on aurait pu craindre une certaine rigidité mais ce n’est pas le cas sur la vingtaine de minutes que nous avons pu faire sur le jeu.

Du Run & Gun à l’ancienne

En conclusion, Huntdown est un petit jeu prometteur pour des grands nostalgiques. La difficulté semble au rendez-vous et le jeu est soigné. Les plus pointilleux regretteront un manque d’énergie, de vitesse surtout si on le compare aux cadors du genre. A noter qu’il y aura un mode co-op auquel nous n’avons pas pu joué.
Huntdown n’a pas encore une date de sortie mais il est prévu sur la PS4, la Xbox One, la Switch et sur Steam avant fin 2017.

Trailer de Huntdown (Steam / PS4 / Xbox One)

Un petit vote pour cet article ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars6 Stars7 Stars8 Stars9 Stars10 Stars (2 vote(s), moyenne: 10,00 sur 10)
Loading...

Auteur: Antho

Féru d’Histoire et de jeux vidéo depuis ma tendre enfance, j’aime concilier mes deux passions à travers la (re)découverte des titres de notre enfance avec un esprit un brin plus mature. Ardent défenseur de Sega face au “petit artisan” Nintendo, la Megadrive et la Saturn ont bercé ma jeunesse.
Oui, “Sega, c’est plus fort que moi”.

Partagez cet article !

Ce blog utilise CommentLuv et KeywordLuv. Non je plaisante.
Néanmoins, en bloggeurs passionnés et responsables, nous autorisons le Dofollow sur le champ Nom des commentaires.
Les commentaires postés devront être d'une longueur respectable, en bon Français, avec un contenu non optimisé et avec un nom-ancre présentant un prénom ou un nom de marque. Merci.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
IndieCade 2017 : les jeux indépendants à l’honneur

L'IndieCade est un festival mettant à l'honneur la scène indépendante vidéoludique. L'édition 2017 a su intégrer de nouveaux éléments, dont...

Fermer