L’historique des pathologies liées à l’utilisation des consoles Nintendo

Si certains accessoires des consoles Nintendo sont utilisés à des fins thérapeutiques, notamment la Wiimote et la Wii Balance Board, la littérature médicale fait état de nombreux troubles et différentes blessures liés à l’utilisation des différentes machines du fabriquant japonais sorties depuis une trentaine d’années.

Les années 80 et 90 ont été caractérisées par l’explosion de Nintendo sur le marché des consoles de jeu et on a logiquement constaté durant cette période la multiplication des troubles musculo-squelettiques, neurologiques, psychologiques et dermatologiques liés à leur utilisation plus ou moins excessive. Cette revue de la littérature médicale sur le sujet ainsi que d’autres trouvailles m’ont donné envie d’en faire un petit historique. Attention : le but de cet article n’est pas de dénoncer une certaine dangerosité des consoles Nintendo, la prévalence de chaque trouble étant très faible.

Torticolis et épilepsie sur nos télés 50Hz

Les premiers articles semblent avoir fait leur apparition en 1989, année durant laquelle des chiropracteurs américains ont baptisé « Nintendo Neck » les douleurs cervicales et les torticolis que pouvaient provoquer les mauvaises positions prises par les enfants jouant à la Nintendo (article de journal d’époque).

enfant couchés jouant aux jeux vidéo avec cervicales pliées

Exemples de mauvaises positions prises par les enfants devant leur console de jeu.

En 1990, un médecin travaillant dans un hôpital pédiatrique situé à Boston a rapporté le cas d’une jeune fille de 13 ans ayant fait une violente crise d’épilepsie après avoir joué 3 heures consécutives à Super Mario Bros sur la Nintendo qu’elle venait de recevoir pour Noël (plus d’informations ici). Le terme « Nintendo Epilepsy » est ainsi né pour qualifier ce trouble, même si un cas similaire avaient déjà été évoqué en 1981 lors de l’utilisation du jeu d’arcade Dark Warrior, donnant alors naissance au terme « Dark Warrior Epilepsy » (plus d’informations ici).

La même année, une étude a montré que les personnes sensibles aux crises d’épilepsie étaient plus susceptibles d’en faire en jouant à Super Mario World (Super Nintendo) plutôt qu’en regardant des programmes de télévision classiques (lien vers les résultats). L’étude précise d’ailleurs que les probabilités de faire une crise étaient plus importantes devant les téléviseurs 50hz que l’on pouvait trouver en Europe à l’époque.

enfants couchés devant une television avec le jeu super mario world

Un combo « Nintendo Neck » + « Nintendo Epilepsy » ?

On note également en 1990 l’apparition du terme « Nintendonitis », encore appelé « Nintendinitis » ou « Nintendo’s Thumb », afin de décrire les tendinites pouvant apparaître à la main ou au poignet, notamment au niveau du tendon du long extenseur du pouce. Citons par exemple le cas d’une femme de 35 ans ayant développé une tendinite suite à une session de 5 heures passée sur sa Nintendo mais également le cas de Lionel Simmons, un ancien basketteur de la NBA qui a du déclarer forfait pour deux matchs en 1991 à cause d’une tendinite au poignet provoquée par de longues sessions passées sur sa Game Boy.
Dans la même catégorie, le terme « Nintendo Elbow » apparaît en 1992 dans un article pour décrire les tendinites du coude (épicondylites) pouvant survenir chez certains joueurs.

Le début des années 90 voit aussi apparaître plusieurs cas d’énurésie diurne chez de jeunes garçons (entre 3 et 8 ans), tellement concentrés à jouer à Super Mario Bros qu’ils en oubliaient l’envie de faire pipi. Les spécialistes ont appelé ce cas spécifique de trouble de la miction « Nintendo Enuresis », et ont conseillé aux parents d’apprendre à leurs enfants l’utilisation du bouton pause (plus d’informations dans cet article).

L’année 1991 marque la première plainte portée contre Nintendo par une joueuse de 20 ans qui 5 ans auparavant avait eu une crise d’épilepsie en jouant à Kid Icarus sur Nintendo. Elle estimait que la société japonaise aurait du la prévenir des risques, demandant 10 000 dollars de dédommagement. L’affaire a été classée sans suite.

Petite anecdote amusante : en 1992, les nouvelles techniques de chirurgie par laparoscopie (exploration de l’abdomen utilisant une mini caméra vidéo) était surnommées « Nintendo Surgery », car elle nécessitaient une bonne coordination entre les yeux et les mains du chirurgien, tout comme les joueurs de jeux vidéo.

blessure au centre de la paume de la main a cause du joystick nintendo 64

Tous les joueurs de Mario Party ont connu cette situation un jour.

L’arrivée de la Nintendo 64 en 1996 équipée de son stick analogique a provoqué de nombreux cas d’apparition d’ulcères au centre de la paume de la main des joueurs, à cause des rotations rapides demandées dans certains mini-jeux de Mario Party. Après de nombreuses plaintes, Nintendo a réagi en fournissant gratuitement des gants de protection aux joueurs afin de prévenir ce mal.

La dévastatrice Wii

Le succès de la Wii et sa manette à détecteur de mouvements en 2006 a vu le nombre de tendinites localisées au membre supérieur augmenter de manière significative, ainsi que le nombre de cas de syndromes du canal carpien, notamment à cause des jeux de sports type Wii Tennis, donnant naissance aux termes « Wii-itis », « Wii Elbow » et « Wii Shoulder ».

C’est également avec cette console que l’on dénombre le plus de cas de traumatologie, avec par exemple des luxations et fractures de rotules chez des personnes ayant jouer à Wii Bowling ou Rayman et les Lapins Crétins, rassemblées sous le terme « Wii Knee », un cas de fracture du 5ème métacarpe à la main droite et un cas de fracture du processus épineux de la 7ème vertèbre cervicale.

site wiihaveaprobleme liste accident nintendo wii

Le site Wiihaveaproblem.com indexait tous les accidents liés à la Wii !

Le nombre de traumatismes liés à l’utilisation de la Wii était si élevé qu’un site les répertoriant a vu le jour en 2006, intitulé intelligemment Wiihaveaproblem.com (aujourd’hui indisponible).

Des médecins ont également rapporté des cas de ruptures partielles ou totales du tendon d’Achille lors d’exercices réalisés sur le jeu Wii Fit à l’aide de la Wii Balance Board, ce traumatisme étant alors surnommé « Achille Wii-itis ».

En 2008, on note un cas d’hémothorax important (présence de sang dans la cavité pleurale) chez une joueuse ayant chuté sur son canapé lors d’une partie de Wii Tennis.

En 2013, deux médecins allemands ont surnommé « Game Boy Back » les troubles de la colonne vertébrale liés à l’utilisation des consoles portables et smartphones.

Et vous, avez-vous déjà eu affaire à l’un de ces troubles ?

Article originellement publié sur le blog Pressstarttothink.fr

Un petit vote pour cet article ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars6 Stars7 Stars8 Stars9 Stars10 Stars (3 vote(s), moyenne: 9,33 sur 10)
Loading...

Auteur: Blink

Joueur depuis le tout début des années 90, ma passion pour le jeu vidéo ainsi que mon éternelle curiosité m’ont poussé au fil des années à m’intéresser au versant « insolite » de cette industrie. Entre anecdotes insolites et utilisations diverses du jeu vidéo (notamment dans le milieu médical), j’ai pour vocation de vous faire découvrir ce média différemment !

Partagez cet article !

Ce blog utilise CommentLuv et KeywordLuv. Non je plaisante.
Néanmoins, en bloggeurs passionnés et responsables, nous autorisons le Dofollow sur le champ Nom des commentaires.
Les commentaires postés devront être d'une longueur respectable, en bon Français, avec un contenu non optimisé et avec un nom-ancre présentant un prénom ou un nom de marque. Merci.

 

1 commentaire sur cet article

 
  1. Hahaha, si on cumule le tout, ça peut faire bien mal de jouer à une console Nintendo. J’ai d’ailleurs presque cassé le nez de ma soeur avec sa Wii à une époque ! Ça me rappelle cette histoire d’un épisode de Pokémon où Pikachu a fait une attaque éclair tellement puissante que cela a donné des centaines de crises d’épilepsies au Japon 🙂

    Répondre

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
High Hell

High Hell est un Fast FPS de 2017 mettant en scène le joueur contre un baron de la drogue et...

Fermer