Motocross Maniacs

Boite du jeu Motocross Maniacs sur Game Boy

Motocross Maniacs – Game Boy

Motocross Maniacs sort en 1990 sur la toute jeune Game Boy de Nintendo. Avec ses 8bits, la petite (du moins pour l’époque!) console portable de Nintendo ne peut encore offrir de graphismes dignes d’un jeu de course… sauf dans certains cas, comme le motocross. La discipline de deux roues arrive à intelligemment s’affirmer, contre toute attente, en 2D.

J’suis motard ! J’suis motard !

Certains auront reconnu un extrait d’un célèbre sketch de Kad et O, d’autres la manière que certains de nous avaient tendance à se prendre pour de vrais stars du sport une fois un jeu terminé.

Il faut dire qu’au début des 1990’s, ceux-ci n’étaient pas légions. La faible puissance des consoles de l’époque ne permettait guère d’offrir plus qu’une 2D “améliorée”, en jouant sur la profondeur et la juxtaposition de sprites… ou de pixels devrais-je dire. Certains jeux, dont le célèbre Track & Field sur Nes, ont tiré leur épingle du jeu en arrivant à offrir un rendu et une jouabilité correcte malgré des graphismes simples.

F1 Race sur Nintendo NES

F1 Race, un des premiers jeux de course NES et GameBoy

Les sports mécaniques, c’est autre chose. Dans un univers géré sur les réflexes et l’anticipation, il est encore plus difficile d’offrir quelque chose de convainquant. Dans tous les cas, la “fausse 3D” est la solution première, qui a d’ailleurs permis l’émergence de bons jeux tels que Test Drive sur Commodore 64 ou encore F1 Race, d’abord sur Nes puis sur Game Boy, avec le premier jeu de course jouable à 4 sur cette console avec un cordon spécial. Révolution.

Pourtant, certains autres jeux du genre ne se plient pas aux subterfuges de cette 2D améliorée, et continuent à évoluer dans le joyeux monde de la 2D en vision latérale, totalement inhérente à cette époque. C’est le cas avec Motocross Maniacs, qui combine course de moto, figures et 2D bien basique.

Motocross Maniacs, des roues et des pixels

Alors restons humbles et sérieux : si un natif de la génération PS3 voyait Motocross Maniacs pour la première fois, il subirait probablement un infarctus oculaire. Et pour cause.

Une course dans le jeu Motocross Maniacs sur Game Boy

Difficile de différencier son perso de l’adversaire sans curseur…

Même toi, ami retro-geek, tu ne pourras nier que Motocross Maniacs, c’est purement et simplement moche. Les textures sont basiques au possible : les plates-formes ne sont constituées que de simples gros traits coupés au couteau, la plupart volant dans l’air sans structures, et le sol hérite d’une bouillie de pixels censé représenter une piste terreuse.

Le personnage et sa moto réussissent à remplir le contrat simple de ressembler à ce qu’ils doivent être… défi peu difficile, tant le personnage est petit, et sa monture constituée de deux roues et de deux garde-boues ! Pour un peu, s’il n’y avait pas un curseur au-dessus de votre tête, vous ne sauriez pas repérer votre personnage dans le décor, voir vous différencier de votre adversaire.

Soulignons-le de suite : Motocross Maniacs ne s’illustre pas pour ses graphismes, loin de là, et même très en dessous des capacités de la Game Boy première version. Mais heureusement, le jeu s’illustre sur d’autres aspects.

Plus d’acrobaties que de course

Vous l’aurez compris, en faisant le choix de la 2D en vue latérale, Konami projette Motocross Maniacs dans une dimension bien plus arcade que simulation. Le choix de la discipline vient d’ailleurs confirmer ce choix : le motocross est d’avantage connu au yeux du grand public pour ses acrobaties spectaculaires que pour l’aspect course. On attend donc de ce jeu de pouvoir lancer sauts et autres backflips à la suite.

Les modes de jeux sont assez simples : soit vous vous battez contre la montre, soit contre un adversaire, humain (via le cordon) ou ordinateur. Si lutter contre le chrono semble plus simple dans les premiers niveaux, la donne a tendance à se changer dès le 4e niveau.

Screenshot du jeu Motocross Maniacs sur game boy

Il est important de récupérer le maximum de bonus pour gagner de précieuses secondes.

En tout, 8 mondes sont disponibles. N’imaginez même pas passer de paysages en paysages à la manière d’un Wario Land ou d’un Super Mario Land 2, c’est peine perdue : tous les niveaux se ressemblent, si ce n’est la disposition des éléments. Par contre, on remarquera la présence d’une musique différente dans tous les niveaux, et qui souligne l’effort de Konami pour produire plus qu’un jeu « vite-fait-bien-fait ». De plus que la bande son, bien réalisée, contribue à améliorer le dynamisme du jeu.

Chaque course possède trois niveaux de difficulté, caractérisés par les lettres A, B ou C (A étant le plus simple et C le plus dur). Vous vous rendrez bien vite compte qui si le niveaux 1-A possède une difficulté plus que risible, la difficulté monte de manière exponentielle, que vous progressiez dans les niveaux de difficulté ou dans la liste des courses.

Le chrono devient vite votre pire ennemi, et les acrobaties que vous appréciiez tant représentent de véritables obstacles, insurmontables sans les bons items.

Sans Nitro, t’es mort Coco

En bon jeu d’arcade, Motocross Maniacs regorge de petits items à ramasser. Si le bouton A sert à accélérer, son jumeau le B permet de déclencher une capsule de nitro qui fournira une accélération brève mais intense.

passage difficile looping jeu de moto game boy motocross maniacs

Difficile de passer ce looping sans au moins un coup de nitro !

L’avantage, c’est que ce coup de boost vous permettra d’atteindre des raccourcis vraiment très utiles, et d’acquérir de nouveaux bonus. Le problème, c’est que certains loopings ne pourront être passés sans ce coup de nitro, et si votre réserve est vide, impossible de continuer. Et là… soit vous attendez que le compteur de temps se vide, soit vous redémarrez votre Game Boy, mais il n’y a plus rien à faire d’autre.

Pire que ça : il faut prévoir l’arrivée de ces passages et économiser vos capsules, la plupart des bonus de recharge (symbolisés par un N dans un carré) ne sont justement accessibles qu’après une accélération. Donc, pas de bras, pas de chocolat, et pas de nitro, pas de nitro. C’est aussi simple que cela.

Les autres bonus sont pratique, mais pas cruciaux. Le plus utile reste l’ajout de temps à votre jauge chrono avec l’item symbolisé par un T. Enfin, le S et le R amélioreront respectivement votre vitesse (jauge de vitesse s’agrandit) et la qualité de vos pneus (symbole TIRE s’ajoute sous la jauge de vitesse)… du moins c’est ce qui est annoncé, parce qu’au final on ne ressent ni ne voit rien. Peut-être qu’elle est là, la limite de faire du jeu de course en 2D.

Motocross Maniacs est au final un petit jeu bien sympa, qui montre qu’on peut s’amuser avec un petit jeu en 2D, bien loin de la qualité graphique des softs que nous connaissons aujourd’hui. Nul besoin non plus d’un un fan de moto pour apprécier les saltos et figures. Deux boutons, un écran, quelques pixels, et on passe un bon moment. C’est ça aussi, la magie du retrogaming les amis…

Les meilleurs prix pour Motocross Maniacs sur Game Boy

NOTICE MOTOCROSS MANIACS EN NOIR ET BLANC NINTENDO GAMEBOY FAH

6,90 EUR
Date de fin: vendredi mars-16-2018 12:05:15 CET
Achat immédiat pour seulement: 6,90 EUR
Achat immédiat | Ajouter à vos Affaires à suivre

Motocross Maniacs - Game Boy (GB)

5,50 EUR (0 Enchères)
Date de fin: samedi févr.-24-2018 16:23:56 CET
Enchérir | Ajouter à vos Affaires à suivre

Motocross Maniacs - Import Japan - Game Boy

2,99 EUR
Date de fin: vendredi mars-9-2018 16:48:05 CET
Achat immédiat pour seulement: 2,99 EUR
Achat immédiat | Ajouter à vos Affaires à suivre

 

Informations techniques

Développeur et éditeur : Konami
Date de sortie : Janvier 1990
Nombre de joueurs : 1-2 joueur(s)
Style de jeu : Course moto
Durée de vie : Si aucun échec, environ 2h
Cote au 06/03/2013 : 3€ en loose, 9€ en complet (selon état)

Un petit vote pour cet article ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars6 Stars7 Stars8 Stars9 Stars10 Stars (1 vote(s), moyenne: 10,00 sur 10)
Loading...

Auteur: Mathieu

Gamer depuis ma pré-adolescence, j'ai pu voir passer de nombreuses consoles, et surtout, tellement de jeux ! Les heures que j'ai pu gâcher sur ces manettes ne l'étaient finalement peut-être pas : elles ont créé des souvenirs, des sensations et une ludothèque de jeux aujourd'hui rétro, mais qui gardent toujours une formidable qualité et offrent de géniales sensations que je vous propose de partager avec ce blog !

Partagez cet article !

Ce blog utilise CommentLuv et KeywordLuv. Non je plaisante.
Néanmoins, en bloggeurs passionnés et responsables, nous autorisons le Dofollow sur le champ Nom des commentaires.
Les commentaires postés devront être d'une longueur respectable, en bon Français, avec un contenu non optimisé et avec un nom-ancre présentant un prénom ou un nom de marque. Merci.

6 Commentaires

  1. Cet article me rempli de nostalgie,ce jeux m’a valu pas mal de remontrances de la part de mes parents.

    Répondre
  2. Je n’ai jamais eu de Gameboy, mais je me souvient y avoir jouer des soirées complète sur une “copie” sur PC. Les graphismes était effectivement a chier, mais c’est un des rare jeux ou l’on pouvez faire autre chose que tourner a droite ou a gauche…

    Mais que dire lorsque MS a sortie le vrais premier jeu de moto avec une libre circulation : Motocross Madness 😀

    Répondre
  3. Putain Motocross Maniacs !!! On a passé des heures sur ce jeu mon frère et moi, c’était trop bon.
    Il y avait dans ce jeu un bonus, je ne me rappelle plus lequel, qui permettait d’avoir plusieurs petites motos volantes derrière soit. Avec ça, on pouvait avoir du boost illimité et finir une partie du niveau en volant dans les airs, très pratique.
    Mais pour ça, il fallait réussir à enchainer les bonus sans se fracasser lol.
    Que des bons souvenirs pour moi.

    Répondre
  4. Ahah énorme! J’y ai joué des heures dans mon lit à l’époque :p Ce qui est dingue c’est qu’on trouvait ça révolutionnaire(et ça l’était) mais si on y jouait maintenant … on serait vraiment blasé ^^
    En tous cas merci pour cet article qui me rappelle beaucoup de souvenirs!

    Répondre
  5. J’ai jamais été au courant de ce jeu même si j’avais une console Gameboy à l’époque. Vu aussi que j’habitais loin, je me contentais des jeux disponible sur place. Mais quand on voit le progrès qui s’est fait depuis, c’est sur il sera difficile de jouer avec.

    Répondre
  6. Je me souviens pas avoir joué à Motocross Maniacs mais cet article me rappelle le temps où j’étais scotché des heures à jouer à des jeux de voitures devant ma Nes 🙂
    (N’empêche que je dirais pas non pour une petite partie de Motocross Maniacs :D)

    Répondre

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Wario et le chapeau dragon dans Wario Land sur Game Boy
Wario Land

Wario Land, sorti en 1994 sur Game Boy, est le premier jeu mettant en scène Wario, le cousin maléfique de...

Fermer