IndieCade 2017 : les jeux indépendants à l’honneur

logo du festival indiecade 2017IndieCade Festival 2017

Fondé en 2005, le festival IndieCade célébrait cette année sa deuxième édition en Europe les 30 et 31 octobre 2017. Proposant une compétition mettant sur le même pied d’égalité des expériences aussi différentes que diverses, l’IndieCade met en valeur la création indépendante sous toutes ses formes.

Nous avions donc le droit cette année à une sélection faisant la part belle aux jeux vidéo avec des œuvres ayant déjà fait leurs preuves comme “The Sexy Brutale” ou encore “Hello Neighbor“, des titres plus expérimentaux comme “Cosmic Top Secret” ou “Everything is going to be ok” et enfin quelques créations d’étudiants très intéressantes comme “Gaze” ou “A guy and his hero“.

jeu independant enquete the sexy brutale inspiré du cluedo

The Sexy Brutale est un jeu d’enquête où le but est d’empêcher les sept invités d’un manoir de se faire assassiner.

Mais le jeu vidéo n’était pas l’unique intérêt de cette édition de l’IndieCade puisque l’on pouvait aussi retrouver en sélection des installations/performances comme “Hackers of Resistance” ou “Busy Work”, ainsi que des jeux de société utilisant parfois des technologies numériques (“Triple Agent”, “Democrapcy” ou “Deadline”). Une sélection très variée donc, qui permet à chacun de trouver une œuvre qui peut résonner avec ce qui l’intéresse dans la création indépendante. A cette compétition s’ajoute de nombreuses conférences et tables rondes autour de la création de jeu vidéo sous toutes ses formes.

Le jeu vidéo à la rescousse du jeu de société

Pour ma part, j’ai beaucoup apprécié les jeux de société qui intègrent une part de numérique afin d’offrir de nouvelles possibilités au joueur. “Triple Agent” est un jeu disponible gratuitement sur Android (avec un mode payant qui ajoute la possibilité de jouer avec plus de joueurs et des objectifs cachés), qui se rapproche très fortement des jeux comme “Les loups garous de Thiercelieux” ou encore “The Resistance” pour les plus initiés.

triple agent party games présenté à la indiecade 2017

Triple Agent, un Party Game à faire entre amis et sur téléphone mobile

L’intérêt de l’application est de permettre de changer la routine des parties avec des événements aléatoires, mais aussi de prendre le rôle de maître du jeu. Je vous invite donc très fortement à tester ce jeu que vous pouvez télécharger directement sur votre smartphone.

Pour en revenir aux jeux vidéo plus “classiques”, ma plus grosse découverte sur le salon est sans nul doute “Do not feed the monkeys”, un jeu qui reprend une partie de ses mécaniques de gameplay de “Papers, Please”. Lors de l’introduction, vous apprenez que le personnage que vous incarnez a été enfin admis dans un cercle de voyeurs professionnels qui disposent de caméras disséminées dans de nombreux endroits différents, de la salle de musée au bureau d’un homme d’affaire en passant par le grenier d’un photographe amateur. Votre but premier est d’acquérir plus de caméras afin de pouvoir observer plus de personnages.

jeu vidéo gestion indépendant voyeur do not feed the monkeys

Do not feed the Monkeys est un simulateur… de voyeurs

Au fur et à mesure du jeu se développe une intrigue avec des missions qui vous sont confiées par votre groupe de voyeurs que vous pouvez décider de remplir ou non, ce qui rapproche encore une fois ce jeu de la structure de “Papers, please”. A cela s’ajoute une légère couche de gestion puisqu’il vous faudra survivre en prenant soin de vos jauges de sommeil et d’alimentation. Il faudra également penser à aller travailler de temps en temps pour récupérer l’argent nécessaire à l’achat de plus de caméras.

L’esthétisme a l’honneur pour cet IndieCade 2017

L’IndiCade 2017 était aussi le moment pour couronner les grands jeux de la scène indépendante. Le grand gagnant de cette édition 2017 est Oikospiel Book I par Koch Games. Ce jeu a reçu le prix du Grand Prix du Jury pour son innovation visuelle et dans le gameplay. Dans Oikospiel Book I, le joueur visite des paysages étranges de la planète Terre et de l’astéroïde 433 Eros.

Oikospiel Book I le lauréat indiecade 2017

Oikospiel Book I, le lauréat 2017 de l’IndieCade

Quant au public, il a voulu mettre en avant Plunder Panic de The Games for Entertainment and Learning Lab. Un jeu multijoueur permettant à deux équipes de pirates de s’affronter dans un esthétisme rappelant un Monkey Island. Pour tout savoir sur les récompense de l’IndieCade, il vous suffit de cliquer directement sur ce lien.

En résumé, l’IndieCade est désormais devenu un temps incontournable de la création du jeu indépendant. A la fois un moment de rencontre entre les différents acteurs du milieu, il permet également aux simples amateurs de découvrir des jeux intéressants qui n’ont pas toujours le droit à la lumière médiatique dans un secteur de plus en plus concurrentiel.

Article écrit par Victor Martin, publié par Antho.

Un petit vote pour cet article ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars6 Stars7 Stars8 Stars9 Stars10 Stars (2 vote(s), moyenne: 9,50 sur 10)
Loading...

Auteur: Antho

Féru d’Histoire et de jeux vidéo depuis ma tendre enfance, j’aime concilier mes deux passions à travers la (re)découverte des titres de notre enfance avec un esprit un brin plus mature. Ardent défenseur de Sega face au “petit artisan” Nintendo, la Megadrive et la Saturn ont bercé ma jeunesse.
Oui, “Sega, c’est plus fort que moi”.

Partagez cet article !

Ce blog utilise CommentLuv et KeywordLuv. Non je plaisante.
Néanmoins, en bloggeurs passionnés et responsables, nous autorisons le Dofollow sur le champ Nom des commentaires.
Les commentaires postés devront être d'une longueur respectable, en bon Français, avec un contenu non optimisé et avec un nom-ancre présentant un prénom ou un nom de marque. Merci.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Streets of Rage 2

Streets of Rage 2 est la suite du premier Streets of Rage, reprenant les mêmes codes : un beat'em all...

Fermer