Demon Front

personnages jouables du jeu d'arcade Demon Front

Demon Front – Arcade

Il était une fois l’histoire d’un jeu que j’ai décidé aujourd’hui de glorifier (oui oui, totalement), tellement il regorge de qualités extraordinaires jusqu’ici  trop peu mises en avant tant le jeu est quasiment inconnu au bataillon du Panthéon du retrogaming.  J’ai nommé la très grande réalisation DEMON FRONT !

Ce Run & Gun de 2002 orienté arcade a tout d’un très grand jeu, et le simple fait qu’il soit resté dans l’ombre et qu’il n’ait jamais été adapté sur aucune console me pousse d’avantage à vous le faire découvrir, si c’est pas encore fait. Alors oui, Demon Front est un pur et dur Metal Slug-like, un carbone 14 des troupes de la Peregrine falcons, ET, je vous vois venir déjà avec des réflexions somme toute assez légitimes du genre :

“Ouiiii, mais dans Metal Slug, on craque, c’est trop drôle…”, “Dans Metal Slug il y a des super véhicules bizarres et “pimpés” qui balayent tout à l’écran”, “Ouiii mais Metal Slug c’est une saga aussi, et il y a plein d’épisodes…” ou encore “Ouiii, mais dans MS, il y a …’’ Oui, et bien NON !

C’est tout en fait.

Ce sont véritablement les 3 seules nuances vis-à-vis d’un Demon Front, qui selon moi, et d’une manière indéniable, est bien au-dessus d’un Metal Slug (pour lequel je suis un grand fan aussi hein, bien entendu !). C’est beau, très beau, très long, et un gameplay poussé à son paroxysme. Complètement électrisant.

Un peu d’histoire

Demon Front est un jeu sorti des fours de production de la fameuse maison Taiwanaise IGS en 2002 sous le système d’exploitation très puissant Poly Game Master (PGM) lancé en 1996 par la société du même nom.  Il s’agit donc ici d’un système JAMMA-Arcade à cartouche qui a tenté de concurrencer en tant que bon challenger le système MVS mis en place par NEO GEO quelques années auparavant. Pas d’adaptation console donc, jamais, et au grand regret pour les collectionneurs,  pas de Demon Front 2 prévu à l’horizon (je compte bien me tenir informé à ce sujet). Bref, C’est vraiment trop injuste. Aussi injuste que de se sentir vexé, voir quasi-humilié par la difficulté d’un Ghoul and Ghost 30 ans après sa sortie !

stand igs salon jeux vidéo avec jolies hotesses

IGS reste encore aujourd’hui très dynamique dans le monde de l’arcade.

Bien que je ne sois pas un professionnel de l’émulation, j’ai eu l’immense chance de jouer a Demon Front l’année passée sur certains émulateurs (assez connus), mais il se trouve que le jeu semble HS et que les cryptages anti-copies ultra performants d’IGS rendent bon nombre de leur catalogues jeux inaccessibles via les émulateurs existant (par ailleurs, après avoir passé au moins 400 heures sur ce jeu sans m’alimenter au point d’avoir des cernes à la Beetlejuice, je suis hyper désireux qu’on puisse m’orienter vers une émulation qui fonctionne aujourd’hui, en 2016).

IGS est à la création d’autres  pépites  arcades comme Knight of Valour, Martial Master et Oriental Legend . Toujours très beau graphiquement En attendant, je vais tenter de donner la salive a la bouche a ceux qui n’auraient pas encore eu la chance de connaitre cette retro-merveille.

Ce petit bijou de Demon Front

Évidemment, on ne peut s’empêcher de créer ce climat ‘’Demon Front vs Metal Slug’’, c’est voulu, inévitable de comparer et de les mettre côte à côte, et c’est donc, ce que je vais essayer au mieux de faire. Le déroulement  du jeu est assez simple, comme tout bon Run & Gun qui se respecte : tirer, esquiver, tirer, scoring, boss de fin.

personnages jouables du jeu d'arcade demon front

Chaque personnage aura son propre animal spécifique.

On a le choix entre 4 personnages qui ont tous la particularité d’être accompagnés d’un petit animal de compagnie représentant les différents éléments naturels (terre, eau, feu, vent). Pas de décors militaires a la MS, ici, c’est plutôt une touche “futuristico-cyborg” qui prédomine, sans scénario véritablement mis en avant.

Le déroulement du jeu est principalement axé sur ce “PET” qui peut se voir évoluer au cours de la partie, grandir, acquérir une puissance de plus en plus accrue. Le bouclier de protection englobant le joueur est un outil en plus par rapport à MS, bien utile et que l’on doit pouvoir utiliser de façon intelligente puisque fortement limité dans le temps.

Vous avez également la possibilité de déployer des ailes afin de flotter quelques secondes à l’écran et qui permettent de balayer facilement  les ennemis plus aériens.

gameplay du jeu d'arcade Demon Front par IGS

Bien que plus “sérieux”, Demon Front rappellera indéniablement Metal Slug.

Ici, pas de grenades, de couteau ni de prise de possession de véhicules à la MS, oui, c’est vrai, mais Demon Front est d’une telle beauté graphique et les personnages dotés de mouvements tellement réalistes et agréables qu’on arrive facilement à faire abstraction du « IN » clignotant au-dessus des chars et autres tripods à sulfateuses automatiques.

Les 5 stages sont d’une longueur interminable,  et Demon Front reste tout de même, à mon sens, plus  difficile en mode 1P,  que n’importe quel volet de MS à cause de son système de tirs à 4 directions, excluant les tirs en diagonale façon MS. L’unique bémol du jeu, bien que certains y trouveront un plaisir de s’appliquer d’avantage pour dégommer ! Au départ, force est d’avouer qu’on a tellement l’impression de jouer a MS que l’absence de ces tirs diagonaux, on pourrait penser que le Pad a été mal configuré !

La diversité des ennemis, les prouesses techniques et graphiques, le gameplay ahurissant qui installe une ambiance différente à chaque partie, le rythme soutenu (éviter de jouer en présence de caféine et déconseillés aux retrogamers qui ont une tension artérielle élevée !).

niveau du bateau pirate dans le run and gun Demon Front

Le Level Design a été particulièrement soigné, niveau après niveau

Je vous accorderais le coté humoristique de MS qui marque des points ! En tout cas, moi, encore à l’heure actuelle, il est plaisant de se laisser surprendre a sourire en voyant  ces soldats qui courraient,  affolés dans tous les sens, ou encore cette goute au nez géante du joueur lorsqu’il se penche trop près d’un précipice, etc. Bon, vu que Demon Front est déjà un gros “pompage” (disons-le),  il fallait tout de même que IGS n’abusent pas en leur ‘’volant’’ ces particularités qui donnent le cachet génial de MS.

Pour ce qui est de la bande son, elle ne vaut absolument pas celle d’un MS. C’est soigné, mais on ne les fredonne pas après y a voir joué.

Pour le reste, je vous suggère de foncer tête baissée comme un bélier dans une porte quasi blindée si vous avez la chance de jouer ne fusse que quelques heures à ce joyau de l’arcade, en étant persuadé que vous n’aurez pas de mal à admettre que ce challenger a MS a bien sa place en haut du podium des Run and Gun.  Vivement le deuxième volet (on peut toujours rêver) !

Informations techniques

Éditeur / Développeur : IGS
Date de sortie : 2002
Nombre de joueurs : 1 / 2 joueur(s)
Style de jeu : Run & Gun

Durée de vie : Minimum 1h… mais bien plus !

Un petit vote pour cet article ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars6 Stars7 Stars8 Stars9 Stars10 Stars (8 vote(s), moyenne: 8,50 sur 10)
Loading...

Auteur: Hofusk

L’Amstrad CPC 464. C’est lui l'unique responsable de mon addiction. Je l'ai consommé rudement, de 1986 jusque 1992 environ. Puis il y eu la phase obsessionnelle, il m'en fallait toujours plus. Quelques années plus tard, Je me suis mis à suivre une thérapie avec de la Super NES, de la Megadrive, de la PS1 et de la Lynx d'Atari. Je collectionnais tous les grands magazines sur le sujet, mais les effets secondaires étaient bien plus redoutables encore! J’avais l'impression d'être une bille dans la Galaxie d'Orion. C’était juste beau. Bonjour, j'ai 40 ans, et il parait que je m'appelle Hofusk.

Partagez cet article !

Ce blog utilise CommentLuv et KeywordLuv. Non je plaisante.
Néanmoins, en bloggeurs passionnés et responsables, nous autorisons le Dofollow sur le champ Nom des commentaires.
Les commentaires postés devront être d'une longueur respectable, en bon Français, avec un contenu non optimisé et avec un nom-ancre présentant un prénom ou un nom de marque. Merci.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
personnages jouables du jeu mother russia bleeds
Mother Russia Bleeds

Mother Russia Bleeds est un beat'em all 2D sorti en août 2016, mettant en scène des combats de rue d'un...

Fermer