Crash Team Racing – CTR

La jaquette du jeu Crash Team Racing sur PS1Crash Team Racing (CTR) – Playstation /PS1

Après trois épisodes de plate-forme réussis sur Playstation, Crash Bandicoot revient pour un 4e opus aux aspects de Spin-Off : Crash Team Racing, un jeu de kart bien déjanté où les plus grandes figures de la série viendront se tirer la bourre sur des circuits inspirés de la plate-forme. Plagiat ? Que nenni !… ou presque.

 Crash Bandicoot sur les terres de Mario Kart

Alors oui, nous ne pouvons pas nier que, lorsqu’on parle d’un jeu de kart fun et rigolo en spin-off d’une série, on parle forcément un peu de plagiat. Il faut bien rendre à Nintendo qu’avec son Super Mario Kart sur Super Nes, la firme japonaise allait réussir un pari osé et ainsi s’offrir une superbe part de marché, celle du jeu multijoueur fun et déjanté.

Crash Bandicoot et Mario se battent

Crash, Sonic, Spyro… Mario n’a pas que des amis !

Nous ne pouvons pas nier non plus que Crash Bandicoot a toujours empiété sur les traces de Mario. Avec le lancement de sa première console de salon, Sony devait trouver un personnage sympathique et charismatique pour représenter la Playstation, à l’instar de Mario pour Nintendo ou Sonic pour Sega. Bien que certains personnages viendront à s’illustrer par la suite (Daniel Fortesque de Medievil ou encore Snake de Metal Gear Solid). C’est finalement Crash Bandicoot, sympathique marsupial adepte de fruits exotiques, qui tiendra ce rôle.

On retrouvera donc Crash d’abord dans trois opus de plate-forme (Crash Bandicoot, Cortex Strikes Back et l’excellent Warped), pour ensuite poursuivre dans la même voie que le plombier italien : un jeu de kart arcade avec Crash Team Racing, puis un jeu de type Party Game avec Crash Bash. Mais celui-là, on en parlera plus tard.

Un Crash à 100km/h

Il est indéniable que si Sony et Naughty Dog sont partis sur la voie du jeu de kart, c’est bien parce que ça rapporte. Mais chez Naughty Dog, on ne s’est jamais contenté de proposer de simples petits jeux “copié-coller” sans améliorer au préalable la source d’inspiration, juste histoire de faire quelques gros sous.

Alors je vois déjà venir les hordes de pro-Nintendo, clamant haut et fort que c’est facile de faire un jeu quand il suffit juste de recopier, et que de toutes façons c’est pas bien de copier, et que la copie est toujours moins bien que l’original, et gnagnagna… Et bien non, cette fois-ci, on obtient quelque chose de très correct… peut-être même meilleur que le “maître”.

Personnages jouables du jeu Crash Team Racing CTR sur PS1

8 personnages sont jouables d’entrée et 7 autres sont déblocables

Dans Crash Team Racing, nommé aussi CTR, on retrouve évidemment une base : les principaux personnages de l’univers Crash Bandicoot (Crash, Coco, Cortex, N-Gin et même le newbie N-Troopy de Crash Brandicoot 3 : Warped) viennent concourir avec leurs karts sur des circuits inspirés des niveaux de plate-forme, en se lançant allègrement dans la gueule le visage toutes sortes d’objets.

On trouvera donc les modes classiques Arcade, Joute (duel), Essai Temps et même Bataille. Mais ce qui vient détrôner Mario Kart, c’est son mode Aventure immersif.

Une aventure complète sur la route

Le mode aventure vous permettra d’évoluer quasiment de la même façon que dans les trois opus de plate-forme : des arènes comportent chacune quelques circuits où il faudra sortir vainqueur pour vaincre le boss de la zone et passer à la suivante.

Nitros Oxyde, Boss ultime de Crash Team Racing sur playstation

Nitros Oxyde, charmant extra-terrestre fou de vitesse

Comme toujours dans un jeu Crash Bandicoot, l’aventure principale est rapidement terminée : il ne vous faudra que quelques heures pour remporter tous les challenges “Coupe” du jeu et arriver au boss final, le terrible Nitros Oxyde, genre de psychopathe interstellaire passant son temps à parier sur l’avenir des planètes selon les résultats des courses auxquelles il participe. Le but étant bien évidemment de lui botter les fesses en l’enrhumant littéralement, lui et sa charrette planante, afin qu’il reparte chialer dans les tentacules de sa mère avant de regretter de ne pas concourir avec un bon vieux moteur 2 temps comme tout le monde.

Et comme toujours chez Crash, ce sont les quêtes secondaires qui vont faire exploser la durée de vie du jeu. Pour chaque circuit remporté, vous pouvez y retourner pour réussir de nouveaux défis, tels que le Contre-la-montre et le défi CTR, nettement plus ardus que la simple course. Une fois ces défis réussi, vous pourrez accéder à de nouveaux défis boss, et enfin défier une seconde fois Nitros Oxyde pour le renvoyer définitivement chez lui. Et là, on table sur bien plus d’heures de jeu.

Un gameplay plus riche que Mario Kart

Outre le mode Aventure, la richesse de Crash Team Racing vient de son gameplay riche et varié. Si chaque personnage possède des compétences différentes (polyvalence, rapidité ou maniabilité), chaque kart peut réussir les mêmes actions : accélérer (encore heureux), freiner, envoyer des objets ou sauter-glisser. Et c’est avec ce dernier que vous arriverez à remporter les défis les plus pointus : lors des dérapages, il sera possible de provoquer des accélérations si vous possédez un bon timing; votre vitesse n’en sera alors plus qu’améliorée.

L'objet Bouclier du jeu Crash Team Racing CTR

Le bouclier est un nouvel objet très utile

Vos capacités de pilote devront donc être au beau fixe, même si les objets vous aideront agréablement. On retrouvera dans l’arsenal de Crash Team Racing les classique du genre (missiles à tête chercheuse, caisses de TNT explosant au passage ou bombes à jeter), mais également quelques petites originalités bien pratiques, tels que le bouclier temporaire ou l’éclair qui poursuivra tous les adversaires vous précédant.

Enfin, il sera possible de ramasser des fruits Wumpa (non, ce ne sont pas des pommes…) qui, dès 10 fruits ramassés, vous permettront d’améliorer la puissance de vos armes. Et là, ça va chauffer dans les chaumières…

Plusieurs modes multijoueurs pour un jeu de kart bien fun

L’aventure n’est malheureusement jouable qu’en solo, mais le reste des modes de CTR sont évidemment praticables en multijoueur, jusqu’à 4 fous de la piste.

Si le bon sens vous permet de vous affronter sur plusieurs circuits, ou sur un championnat entier, on retiendra particulièrement le mode “Bataille”, inspiré de Mario Kart, mais en bien plus poussé.

Le menu du mode Bataille dans Crash Team Racing CTR

Le mode bataille est parfaitement paramétrable

Vous aurez la possibilité de vous balancer toutes sortes d’objets, dont certains ne sont accessibles que dans le mode Bataille, afin de marquer un maximum de points. Vous pouvez régler le mode de bataille (limite de points, limite de temps…), les équipes, le objets à utiliser ou non…

Bien que le mode bataille ne possède que peu d’arènes, on s’y amuse tout particulièrement, bien plus que l’esquisse bâclée d’arène dans Super Mario Kart, où exploser les trois pauvres ballons de l’adversaire devenait très vite lassant…

Pour le reste, à vous de tester ! Retro-Games.fr tire son chapeau à Naughty Dog pour avoir réussi le tour de force de proposer un jeu de kart arcade mieux réussi (ce n’est que notre avis) que la source d’inspiration, long, travaillé et immersif, seul comme à plusieurs.

On soulignera également, à notre grand regret, que Crash team Racing ce sera le dernier jeu de la licence Crash Bandicoot à avoir été développé par Naughty Dog. Si Crash Bash, dernier opus de la série sur PS1, possède encore de bonnes qualités et une bonne dose de fun, le passage du marsupial sur Playstation 2 signera définitivement sa descente aux enfers… So long, Crash.

Tu as aimé cet article ? Alors retrouve notre dossier complet sur les jeux Crash Bandicoot sur PS1 !

Informations techniques

Développeur : Naughty Dog
Éditeur: Sony Computer Entertainment
Date de sortie : Octobre 1999
Nombre de joueurs : 1-4 joueurs
Style de jeu : Course arcade
Durée de vie : Environ 10h pour le mode aventure complet
Cote au 1/06/2012 :
25-30€ en complet (selon état) – 15€ en loose

Un petit vote pour cet article ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars6 Stars7 Stars8 Stars9 Stars10 Stars (3 vote(s), moyenne: 10,00 sur 10)
Loading...

Auteur: Mathieu

Gamer depuis ma pré-adolescence, j'ai pu voir passer de nombreuses consoles, et surtout, tellement de jeux ! Les heures que j'ai pu gâcher sur ces manettes ne l'étaient finalement peut-être pas : elles ont créé des souvenirs, des sensations et une ludothèque de jeux aujourd'hui rétro, mais qui gardent toujours une formidable qualité et offrent de géniales sensations que je vous propose de partager avec ce blog !

Partagez cet article !

Ce blog utilise CommentLuv et KeywordLuv. Non je plaisante.
Néanmoins, en bloggeurs passionnés et responsables, nous autorisons le Dofollow sur le champ Nom des commentaires.
Les commentaires postés devront être d'une longueur respectable, en bon Français, avec un contenu non optimisé et avec un nom-ancre présentant un prénom ou un nom de marque. Merci.

4 Commentaires

  1. J’ai ressorti ma ps1 et CTR mais je n’arrive pas à jouer à 4 joueurs, j’ai pourtant un adaptateur 4 manette mais rien n’y fais. Quelqu’un sait comment faire ?

    Répondre
    • J’ai eu exactement le même problème sur PS3, malgré les 4 manettes connectées… Je pensais que cela marcherait sur PS1, mais n’ayant pas le Boomerang, je n’ai pas pu vérifier. Il semble donc que le mode 4 joueurs soit bugué… Pourtant, j’étais sûr d’avoir déjà joué à 4 en mode bataille !

      Répondre
  2. Drôle de coïncidence, j’y ai rejoué il n’y a pas si longtemps ! Il a pris un sacré coup de vieux avec les graphismes d’aujourd’hui… mais c’est toujours aussi plaisant d’y jouer. 🙂 J’ai toujours eu une préférence pour Crash plutôt que Mario… et puis c’est Naughty Dog derrière ! Par contre Crash sur PS2, et même Crash Bash… je préfère oublier. Je me souviens du premier Crash sur PS2… les temps de chargement gâchaient déjà toute l’envie…

    Répondre
    • D’accord avec toi Maxime, le premier Crash sur PS2 était décevant par la mollesse de son gameplay, ses temps de chargement interminables et son histoire un peu farfelue, même s’il y avait quelques bonnes idées. Ça ne fait que relever la qualités des opus sur PS1…

      Répondre

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Charles Martinet, la voix de Mario
Charles Martinet, doubleur de toute la famille Mario !

C'est une des voix les plus connues du jeu vidéo, et pourtant, on connaît bien mal Charles Martinet !

Fermer