Castlevania : Circle of the Moon

Jaquette du jeu castelvania circle of the moon sur GBA

Castlevania : Circle of the Moon – Game Boy Advance (GBA)

Après avoir sublimement réinventé son système de jeu avec Symphony of the Night, la série Castlevania avait un peu prix du “repos”, avec quelques opus peu réussis, dont deux en 3D. Mais la célèbre série de Konami a osé sauter sur l’occasion lorsque la GameBoy Advance est sortie en 2001, en sortant Circle of the Moon, un des premiers jeux de la console.

Circle of the Moon, le retour à la 2D

On n’en finira pas de vanter les mérites de l’exceptionnel Symphony of the Night sur PS1, sorti en 1997, et qui avait révolutionné le genre. Tout en gardant la dimension 2D, le gameplay avait été radicalement transformé en ajoutant une grosse dose de RPG, mais surtout en proposant un jeu ouvert, en one shot, sans découpage par niveaux.

L’éditeur lambda aurait donc tendance à proposer une suite du même calibre, mais ce ne fut pas le cas. A la place, Konami préféra sortir le moyen Castlevania Legends sur GameBoy, puis tenter l’expérience 3D sur Nintendo 64, avec Castlevania 64 en 1998, puis Castlevania : Legacy of Darkness en 1999. Les vrais fans de Castlevania savent que ce fut un échec retentissant. Eh oui, tout le monde ne supporte pas le passage à la 3D aussi facilement que Mario

succube symphony of the night PS1

Avec son gameplay innovant, SOTN avait fait sensation

Heureusement, en 2001, une nouvelle petite console pointe le bout de son nez : la Game Boy Advance, la grande soeur de la première et plus résistante console portable de Nintendo, la GameBoy. Pour lancer la console, quelques jeux de grandes séries ont étés annoncés, comme F-Zero : Maximum Velocity… ou Castlevania : Circle of the Moon, connu en Europe seulement sous le nom “Castlevania“. Mais c’est bien de celui-là que nous parlons.

La proposition est alléchante : la Game Boy Advance propose des graphismes très corrects pour l’époque avec une console portable, avec des images en couleur. Le gameplay semble cette fois-ci (enfin!) inspiré de celui de Symphony of the Night, que beaucoup adulent déjà comme meilleur épisode de la série. A vérifier.

Au revoir les Belmont, bonjour les Graves

Afin de bien marquer la scissure avec le reste de la saga, Circle of the Moon affiche, dès les bases, des différences marquantes.

La célèbre dynastie de tueurs de vampires, la famille Belmont, dont les membres se succédaient dans les différents opus de Castlevania, est ici totalement occultée. Vous me direz que dans Symphony of the Night, le héros n’était pas non plus un Belmont… Théorie plausible jusqu’à ce que sorte Lords of Shadows, qui nous en apprend un peu plus sur l’origine des Belmont, et de la “transformation” de l’un d’eux en un très célèbre comte transylvain…

Et surtout, on retrouvait quelques occurrences à la famille Belmont dans SOTN, notamment avec la disparition de Richter Belmont, et la présence de Maria Renart, sa belle-sœur. Mais dans Circle of the Moon, rien. Quel dalle. Même pas une évocation, ou ne serait-ce qu’un semblant de gratitude. Fi donc.

Les héros du jeu Castlevania sur GBA

A 3 contre 1, nos héros vont quand même se faire rosser. La honte quoi.

Vous serez, pendant les quelques heures nécessaires pour achever le jeu et renvoyer Dracula dans sa caisse en bois, aux commandes de Nathan Graves, un fils de vampire killer, devenu orphelin parce qu’apparemment ses parents avaient pas eu leur BTS de zigouillage de vampire. Celui-ci s’est fait recueillir et entraîner par Morris Baldwin, le précédent botteur-de-cul-vampirique officiel en date. Manque de bol, une pét*sse démoniaque fournit notre célèbre vampire en Red Bull sanguinolent, ce qui lui donne des ailes, et oblige Morris Baldwin et ses deux apprentis, Nathan et son orgueilleux fils Hugues, à retourner lui filer une correction.

Seulement, 10 ans ont passé, et le père Morris, il est plus tout jeune. Du coup, c’est la raclée : le vieux vampire killer est “dadnappé” et les deux apprentis jettés dans les oubliettes du châteaux, d’où ils devront sortir pour aller retrouver leur maître et faire pisser le sang froid de Dracul’.

En total décalage par rapport à la trame principale de la série Castlevania, Circle of the Moon a d’ailleurs été invalidé par les hautes instances de Konami; bien que présente, l’histoire de COTM est à considérer comme inexistante. Sidérant.

Nonobstant cette volonté de sortir un peu du cercle “Belmont et re-Belmont”, les développeurs se sont appliqués à offrir un nouveau Castlevania à la hauteur de la réputation de la série, tout en gardant les acquis non sans les améliorer.

Bienvenue à Castlevania Palace, Roumanie

Tout comme SOTN, Circle of Moon propose un terrain de jeu immense, divisé en “sections”. Si l’on commence forcément par les oubliettes, on suivra par des lieux bien connus des gamers assidus de la série, tels que la tout de l’horloge ou la chapelle, ou encore les égouts, les créneaux… Évidemment, chaque partie se termine par un boss, plus ou moins difficile, dont le dos du cadavre laissé à l’abandon par vos soins vous montrera la voie vers un salle protégeant un objet qui augmentera vos compétences et vous permettra d’avancer.

carte du chateau de castlevania gba

Vaste est le château de tonton Dracul’…

Globalement, la découverte du château se fait donc de manière très linéaire; impossible d’aller plus loin si l’objet-clé n’a pas été acquis. Dans tous les cas, après avoir tâté de l’ennemi dans une zone suivante, vous comprendrez vite qu’il est même préférable de s’attarder dans chaque section afin de renforcer son expérience pour ne pas subir une dérouillée cuisante par ce qui devrait n’être que de la menue friture.

Néanmoins, (presque) tous les objets-clés ramassés vous donneront l’occasion d’atteindre des zones secrètes riches en bonus : élixirs de magie ou de vie, équipement… La recherche de ces zones alors inaccessibles vous permettra d’allonger un peu la durée de vie, renforcer votre équipement, et bien sûr votre expérience. N’évitez pas les combats, même si lassants, vous serez heureux d’avoir boosté votre Nathan préféré une fois devant un boss coriace !

Bien évidemment, il est également possible de gagner un peu de temps en empruntant une des 4 Warp Zones du château, et récupérer en énergie tout en sauvegardant une fois au chaud dans une Save Room.

Nathan Graves, joueur de cartes professionnel

Si la linéarité d’évolution ne différencie pas Circle of the Moon de SOTN, c’est au niveau du Gameplay qu’il faut chercher l’innovation.

Le retour du célèbre Vampire Killer, le fouet des zigouilleurs de morts-vivants dans Castlevania, ramène un certaine touche de nostalgie, mais aussi de raideur puisque celui-ci sera l’arme principale de Nathan pendant tout son périple, outre les habituelles dagues, haches ou croix-boomerang utilisables en échange de quelques cœurs. Pour le reste, armure, cape ou bijou fantasy-bling-bling-seth-gueko viendront améliorer les caractéristiques de notre sympathique slasher albinos, maintenant ainsi la dimension RPG.

Cartes DSS dans Castlevania gba

Une fois les 20 cartes récupérées, c’est 100 pouvoirs qui seront disponibles pour notre héros

La réelle nouveauté vient vraiment du système DSS, une association de cartes magiques qui vous confèrera 1000 et 1 pouvoirs. Ou un peu moins.

Outre améliorations de santé, magie ou objet d’équipement, vous pourrez tomber, tout à fait aléatoirement, sur une carte laissée par un ennemi, faible ou puissant, tombé au combat. Vous hériterez ainsi d’une carte DSS faisant partie d’un des deux types :

  • Une carte Dieu de l’Olympe : ces cartes représentent un des dieux de l’Olympe; chacun confère un type de pouvoir bien particulier : protection, amélioration, invocation…
  • Une carte Monstre Mythique : ces cartes aux figures de monstres imaginaires possèdent, eux, les pouvoirs des éléments.

Puisque vous êtes un crack en maths, vous aurez sûrement fait le calcul : c’est pas moins de 10 x 10 pouvoirs magiques qui seront disponibles dans Castlevania GBA, une fois les 10 cartes trouvées ! Mais jusque là, bonne chance…

Chaque pouvoir possède évidemment plus ou moins d’efficacité, compensée par une consommation moindre en magie. Petit détail amusant, il est impossible de connaître l’effet de la combinaison de touches tant que vous ne lavez pas déclenché en situation… Chaque nouvelle carte trouvée offre donc son lot de surprises !

Un p’tit hit pour les premières heures de la GBA !

Digne successeur de Symphony of the Night, Castlevania GBA – Circle of the Moon est finalement trop passé dans le silence, alors qu’un vrai opus de grande valeur pour la célèbre saga.

boss dragons zombies jumeaux castlevania circle of the moon game boy advance

Les dragons jumeaux zombies (oui oui…) seront parmi les boss les plus coriaces

Possédant des graphismes tout à fait corrects, on y retrouve un excellent gameplay, sans délaisser ce qui a fait la gloire de cette célèbre saga.

On découvrira aussi cette petite coupure intéressante avec ce nouveau héros, Nathan Graves, au charisme affirmé (même si moindre qu’Alucard) et à la gueule de rocker, qui aurait pu être intégré volontiers dans l’intrigue globale de Castlevania si les grands pontes de la saga n’avaient pas décidé d’en invalider la trame.

Le scénario en est d’ailleurs terriblement plat, ce qui restera véritablement une tare des Castlevania jusqu’à Lords of Shadows. Pourtant, on ne s’ennuie pas une minute, entre phase d’exploration, recherche de pièces cachées et nouveaux items, et boss qui peuvent s’avérer… très mordants.

Les meilleurs prix pour Castlevania COTM sur GBA

Gameboy castlevania 1 circle of the moon konami original pal españa

12,95 EUR
Date de fin: vendredi déc.-15-2017 15:58:15 CET
Achat immédiat pour seulement: 12,95 EUR
Achat immédiat | Ajouter à vos Affaires à suivre

Castlevania Circle Of The Moon en boite pour Game Boy Advance GBA

20,00 EUR (0 Enchères)
Date de fin: lundi nov.-20-2017 20:00:13 CET
Enchérir | Ajouter à vos Affaires à suivre

Nintendo GameBoy Advance Spiel - Castlevania: Circle of the Moon (Modul)

24,99 EUR
Date de fin: samedi nov.-18-2017 17:04:21 CET
Achat immédiat pour seulement: 24,99 EUR
Achat immédiat | Ajouter à vos Affaires à suivre

Informations techniques

Développeur : Konami
Éditeur : Nintendo
Date de sortie : Juin 2001
Nombre de joueurs : 1 joueur
Style de jeu : Beat’em All 2D
Durée de vie : environ 10-12 h, plus en complet
Cote au 02/11/2013 : 12€ en loose, 20€ en complet

Un petit vote pour cet article ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars6 Stars7 Stars8 Stars9 Stars10 Stars (1 vote(s), moyenne: 9,00 sur 10)
Loading...

Auteur: Mathieu

Gamer depuis ma pré-adolescence, j’ai pu voir passer de nombreuses consoles, et surtout, tellement de jeux ! Les heures que j’ai pu gâcher sur ces manettes ne l’étaient finalement peut-être pas : elles ont créé des souvenirs, des sensations et une ludothèque de jeux aujourd’hui rétro, mais qui gardent toujours une formidable qualité et offrent de géniales sensations que je vous propose de partager avec ce blog !

Partagez cet article !

Ce blog utilise CommentLuv et KeywordLuv. Non je plaisante.
Néanmoins, en bloggeurs passionnés et responsables, nous autorisons le Dofollow sur le champ Nom des commentaires.
Les commentaires postés devront être d'une longueur respectable, en bon Français, avec un contenu non optimisé et avec un nom-ancre présentant un prénom ou un nom de marque. Merci.

10 Commentaires

  1. On attend le test du castlevania sur NDS , ca pourrait en intéresser plus d’un

    Répondre
  2. Que de bons souvenirs en évoquant Castlevania. Une magnifique série qui m’interesse grandement. Article très intéressant et Merci 🙂

    Répondre
  3. MErci pour l’article 🙂

    un opus de cette magnifique série qui m’interesse grandement.

    Répondre
  4. Article très intéressant étant fan de la série des Castlevania, c’est l’un des seuls jeux auxquel je n’avais pas encore joué 😮

    Sa m’a donné envie 🙂

    Répondre
  5. Que de bons souvenirs en évoquant Castlevania.

    Ça me replonge à mon enfance est à des dizaines d’heures passées à y jouer !

    Allez c’est parti, ce soir je le télécharge et j’installe un émulateur pour y rejouer 🙂

    Répondre
  6. Je passais des nuits à jouer castlevania, l’ambiance de la jeunesse ehhhhhh!!

    Répondre
  7. Ce jeu est juste excellent ! A tous les fans de Castlevania, il ne faut pas rater celui là !

    Répondre
  8. Etant un grand fan de zombie/vampire je sens que je vais passer quelques nuits blanches à jouer a ce jeux 🙂

    Répondre
  9. J’ai adoré les castelvania quand j’étais petit. J’aimais bien l’ambiance vampire/dracula.

    Répondre
  10. Grand Fan de castelvania et possesseur de gameboy advance je vais me jeter sur cet opus.

    Répondre

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Ecran de présentation du jeu Lone Survivor Director's Cut
Lone Survivor (Director’s Cut)

Sorti d'abord sur PC, Lone Survivor débarque sur PSN (PS3 & PS Vita) avec son design Pixel Art 2D ....

Fermer